Avertir le modérateur

14 juin 2007

The first rule of the Fight Club is...

... you do not talk about the Fight Club.

medium_collage1.jpg

If ..., I would call it Marla.

12 juin 2007

NS TV : entre fou-rire et incrédulité...

Il m'arrive de tomber des nues... si, si...

Vous connaissiez NS TV, la chaîne TV internet de Nike Grimaldi et de ses supporters ?
Moi non.

C'est par le biais de Cabinet de Subversion que je suis tout d'abord tombée sur une perle dans le genre, l'avocate de "Sans aucun doute" de Julien Courbet, le Zorro cheap de Bouygues TV,  Sylvie Noachovitch, plus connue pour le choix assez pitoyablement gling-gling de ses boucles d'oreilles et le niveau suraigu de décibels qu'elle emploie dès qu'elle ouvre la bouche que pour sa qualité d'... adversaire de Strauss-Khan dans le Val d'Oise.

Et il paraît que cette hystéro survoltée a mis en ballotage problématique le Dominique !
On croît rêver...

Admirez un peu la prestation clownesque d'une salariée de... TF1, bien sûr ! C'est à s'en faire mal aux côtes...


Du coup, ma curiosité piquée au vif, je cherche à savoir d'où vient la vidéo et découvre donc la fameuse NS TV...
Et là... accrochez-vous à tout ce qui traîne parce que ça va tanguer mahousse costaud velu... je découvre une secte de dingues en liberté à côté desquels celle de Gilbert Bourdin, défunt gourou du Mandarom qui tuait des milliards et des milliards de lémuriens au petit-déj' rien que par la pensée, semble être aussi pesamment chiante qu'un colloque d'oncologues à la retraite...
La preuve ?...
Je vous préviens : c'est à la limite du supportable ! Planquez les gosses et les mémés et préparez le grog pour vous remettre...
 


Ça va ?
Pas trop le tournis ?
Un Vogalène ou un Normogastril ?

Je vous avais prévenus quand même ! 

Internet, c'est décidément supercalifragilisticexpialidocious...

11 juin 2007

La Véritable version de Nike Grimaldi au G8


Désolée...
J'ai pas pu résister...

10 juin 2007

Caliméro Hilton

calimero_hilton.jpg


"C'est pôôô justeuuuuuu !"

"Mômaaaaan !"

De qui ces impérissables cris du coeur déchirants ?
D'un gosse de sans-papiers arraché à ses parents ou jeté dans un centre de rétention ?
De Louis Grimaldi Sarkozy découvrant que contrairement à son grand frère décoloré, il ne pourra pas faire mumuse dans la tribune d'honneur de Roland-Garros ?

Que nenni...

Ça a 26 ans bien sonnés.
C'est né avec 300 millions de patates dans son berceau.
Ça vend du chiffon, du sent-bon, de la quincaille et son cul sur la commode en prime on the Wild Wild Web...
Ça exige un jacuzzi et un collier en diamants pour l'abomination canine qui lui sert de prothèse du bras.
En gros, c'est leur Eve Angeli à eux qu'ils ont mais avec un énorme paquet de biftons...

Là où ça coince un peu, c'est que ça conduit sa Bentley, pochtronnée comme un polonais, tous feux éteints.
Comme c'est pas "fut-fut", ça se fait gauler et condamner à 3 ans de mise à l'épreuve, une amende d'un millier de dollars, le retrait du permis et l'obligation de s'inscrire dans un centre de désintox.
Bon.
L'amende, c'est pas un problème.
Le reste, on s'assoit dessus vu qu'on est Paris, fille de.

 

Là où ça recoince, c'est qu'on se refait gauler au volant et toujours pas dans un état brillant.
Première incongruité au pays de la fameuse loi "three strikes and you're out", la flicaille locale, nettement moins à cran que quand elle bastonne quasiment à mort un Rodney King, vous donne juste une petite tape sur les doigts manucurés et vous fait signer un papier comme quoi "ça recommencera plus, juré, promis, craché... voire suçé !"
Au pays de "Oops, I did it again", tout est possible si vous êtes blonde, riche et célèbre...

Là où ça devient surréaliste, c'est que même si ça a largement les moyens de se payer un chauffeur et une limo 24h/24, ça se re-re-fait gauler... toujours au volant, toujours pas d'une fraîcheur de rose...

Et là, enfin, ça coince pour de bon.

Un juge estime que ça commence à bien faire de poser, même délicatement, son cul osseux sur les tables de la loi et qu'il faudrait voir à devenir enfin un tantinet responsable de ses actes (dont le premier est tout de même une mise en danger de la vie d'autrui manifeste !).
Et vlan ! Psychodrame au pays du rêve !
Prison ferme.

Mais la flicaille de Los Angeles veille sur ses mouflets préférés... et un sheriff de pacotille vous fait sortir ça en 3 jours.
Raisons ? Graves problèmes médicaux...
Symptômes alarmants ? Ça pleurnichait, ça ne se coiffait plus et ça ne se maquillait plus au bout de 2 jours d'où appel en urgence du psychiatre personnel et retour a la casa avec un bracelet électronique griffé Vuitton à la cheville pour 40 jours.
C'est à ce moment précis qu'il faut faire passer le mot à toutes les donzelles embastillées en Californie : Les filles ? Vous savez ce qui vous reste à faire pour sortir ? Piétinez votre mascara et votre brosse à cheveux...

Le juge l'a mauvaise.
Faut le comprendre, le brave homme !
Il a tous les media braqués sur sa tête avec cette histoire !
La guerre en Irak ? Le G8 ? La loi sur l'immigration ? Vous rigolez... PARIS IN AND PARIS OUT... c'est l'urgence absolue du moment.
Alors, le juge reconvoque notre pauvre chérie à 9 heures tapantes un certain 8 juin...
Sauf que.
Sauf que la donzelle est en train de préparer une super-méga-teuf géante de retrouvailles avec ses copains dans sa villa et qu'elle n'a pas que ça à faire, hein !
Franchement, ces petits juges ! Aucun sens des réalités et de la difficulté qu'il y a à commander fleurs, traiteurs, champagne à gogo et tout le toutim...
Donc ça lui fait dire d'aller se faire voir et que ça se présentera au Tribunal-de-mes-deux "par téléphone"...
Quand je vous disais que c'était surréaliste !

Et là.
Ben là, le juge l'a très très très... mais alors TRÈS mauvaise !
Et que je t'envoie mes jolies voitures "pie" à pinpon pour cueillir la gourgandine chez elle et la ramener menottée !
Zou ! Vous ne repassez pas par la case départ, vous ne touchez pas (encore) les 2 millions de dollars déjà signés pour un journal de vacances in JailHouse Blues et une interview exclusive, et vous repartez directement en prison...

D'où les chougneries du Calimero mononeural ci-dessus... 

Bien.
Pouf, pouf...
Essayons de retrouver un tantinet de sérieux.

Tout ceci se passe quand même dans l'État qui a voté en 1994, la fameuse loi "three strikes and you're out" déja mentionnée plus haut.
Koikesse ?

Simple.

Tu te fais chopper 3 fois, sans que la nature des infractions ou la prescription des faits ne soient prises en considération, le juge est OBLIGÉ de prononcer une peine s'échelonnant de 25 années d'emprisonnement à la réclusion à la perpétuité...
Si, si...
C'est en application de ces dispositions que, à titre d'exemple, M. Luciano Orozo a été condamné en janvier 1996 à la réclusion perpétuelle assortie d'une mesure de sûreté de 25 ans pour détention de 0,5 gramme d'héroïne (Essuie donc ton nez, Paris ! Mieux que ça, voyons !), cette infraction ayant été précédée, en 1981 et 1988, de deux condamnations pour vol avec effraction.
De même, en 1995, M. René Landa a été condamné à une peine de réclusion à perpétuité assortie d'une mesure de sûreté de 27 ans pour le vol d'une roue de secours précédé, en 1972 et 1986, de deux condamnations pour vol avec effraction.
Ainsi, en 1995 en Californie, un homme de 27 ans a été condamné à la réclusion à perpétuité assortie d'une mesure de sûreté de 25 ans de prison pour vol d’une pizza (il avait été condamné deux fois auparavant pour vol et possession de drogue).
Tiens ? 27 ans ? L'âge du Calimero, dis donc !

Et on s'étonne qu'un Loïc Le Meur se barre là-bas !
Mais c'est le rêve pour les neuneus mononeuronaux !

Personnellement, à part le fou-rire qui allait avec le récit de la pitoyable prestation de Miss Hilton face à ses juges, la seule chose qui me soit venue à l'esprit, ce sont quelques rimes d'un certain Brassens...

La suite serait délectable,
Malheureusement, je ne peux
Pas la dire, et c'est regrettable,
Ça nous aurait fait rire un peu ;
Car le juge, au moment suprême,
Criait : "Maman !", pleurait beaucoup,
Comme l'homme auquel, le jour même,
Il avait fait trancher le cou.
Gare au gorille !...
A mon avis, le Juge Sauer de la Cour de Los Angeles devait y penser aussi en voyant le triste avatar blond platine de son "mode de vie à l'américaine", défendu à la pointe du canon scié jusque dans les sables moyen-orientaux, se vautrer encore un peu plus dans l'irresponsabilité et le ridicule.

Edit d'après l'indispensable ruée "derniermomentesque" vers le premier supermarché vendant des glaces en prévision ET de la finale de Roland-Garros ET des 31° qui viennent de nous tomber dessus :
Juste pour le fun...


Bande-son : Georges Brassens - Le Gorille
 

07 juin 2007

Natural born killer

L'Aigle à deux têtes (pardon, Jean Cocteau !) qui a fait son nid à la tête de l'État devient particulièrement fascinant.
Sarkozy/Fillon, ou les deux faces d'une même pièce.

Le chaud-bouillant et le monstre froid.
Le bateleur d'estrade et son âme damnée.
Gonzague et son Peyrolles.
Sauf que Lagardère, sur ce coup-là, est du côté des méchants...

Fillon, avec sa tronche de gendre idéal, bien lisse, séduisant sans ostentation, sourire discret, langage policé, n'est pas de ceux pour qui les français ont un penchant coupable.
Nos gnous préfèrent les escrocs flamboyants, les tribuns un tantinet vulgaires, les voyous hâbleurs.
Les Tapie, quoi.
Autant Sarkozy est un clone de Nanard, avec son français de caniveau, ses clins d'oeil aux franges bas-de-plafond, ses grandes tapes dans le dos, autant Fillon ne mange pas de ce pain-là.

Mais quand je lis ici ou là que la violence, l'agressivité, la haine tranchante dont fait preuve notre Premier Sinistre envers tous ceux qu'il considère comme des obstacles à sa marche en avant, ne seraient que les manifestations d'un désir de ne pas paraître trop écrasé par l'omniprésence, l'omnipotence de son patron, le Petit Père des People, je me gausse.

Faut-il avoir été aveugle et sourd pendant au moins 5 ans pour ne pas avoir décelé chez Fillon la même brutalité que chez son mini Duce !
Sans élever la voix, sans orner ses insultes des sourires carnassiers d'un Devedjian, sans masquer ses mensonges ni du manteau cauteleux d'un Accoyer ni des minauderies d'une Pécresse, le Fillon n'en est pas moins un tueur-né.
Jeter les cadavres d'immigrants noyés dans la besace de l'opposition ? Rien de plus facile.
Marteler l'imprécation d'immoralité de la gauche tout en soutenant Carignon, Balkany ou Vanneste ? Les doigts dans le nez...

Fillon n'aurait pas pu être élu à la place de Sarkozy. Il le savait.
Plus fin que son Saigneur de l'Île de la Jatte, il ne devait se faire aucune illusion quant à ses chances de l'emporter sur ce dernier dans l'opinion du gnou de base, celui qui se pâme aux saillies graveleuses d'un Bigard.
Mais quid de l'avenir ?
Deux crocodiles dans un marigot, que ce soit ici ou ailleurs, ça a toujours fait un crocodile de trop...
Le bichon maltais se voulant sur tous les fronts, du G8 au choix des hortensias de l'Élysée, la règle usuelle qui veut que le Premier Ministre soit un fusible coutumier quand le temps tourne à l'orage, ne pourra que difficilement fonctionner.
Alors ?
Si la rue enfle, si la rue gronde, si le gnou se réveille à l'orée d'un automne périlleux, sans fusible, sans onduleur, sans générateur de secours, qu'adviendra-t'il de cet attelage de cavales folles furieuses et assoiffées de sang ?
Laquelle se jettera à la gorge de l'autre en premier ?
De qui viendra la première ruade mortelle ?

A moins qu'une fois de plus, ce tandem infernal n'utilise encore et toujours le premier bouc émissaire qui lui passera à portée de griffes...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu