Avertir le modérateur

31 mai 2006

Le développement durable expliqué aux non-initiés

Pas une forme olympique (non ! Je n'ai pas partagé ma planche avec Guy et Sébastien ! D'abord, je ne prête JAMAIS ma planche ! Z'avez compris Mister Smell of Napalm in the Morning ?)...

Mais bon. Un vieux fond de discipline culpabilisante venu du fond des âges de mon éducation.... Merci, Papa !

Le développement durable, donc.

Pour le pékin moyen (dont je fais partie), ce sont les délicieux spots d'un Fabrice Luchini nous expliquant avec tout ce qu'il a d'inimitablement génial, que si nous n'éteignons pas notre téloche quand elle ne sert pas, nous sommes des serial killers d'ours polaires qui ne nous ont rien fait, les pov'bêtes ! 

Ça, c'est pour les cultureux auxquels Luchini a été capable de faire avaler la pilule "Céline" malgré "Bagatelle pour un massacre".

Pour les autres, les TFHaine addicts, je dirais que si la vision d'un Nicolas Hulot toujours aussi artistiquement ébouriffé est capable de provoquer au choix un érection brutale ou une humidification incongrue, ils vont se précipiter sur les ampoules basse consommation ou abandonner le bain pour la douche... au mieux !

Perso, quand je vois ce pauvre Nicolas, je vois aussi un tuba et un masque de plongée... avec la diction qui allait avec. Vous vous souvenez du ridicule de la chose ? Non ? Z'êtes trop jeunes ou pas assez lucides sur la crédibilité de notre aventurier du jeu de palmes avec hélico, service d'ordre et cachet à l'avenant payés par la Maison Bouygues (qui, comme chacun le sait, est une grande humaniste de l'écologie).

Sauf qu'il ne faut quand même pas sortir de Centrale pour comprendre que "développement" et "durable" dans la mesure où ça s'applique à un espace fini, nommé Terre, c'est du gros pipeau !
Qu'on m'explique comment on pourrait continuer à "développer durablement" quelque chose dont on connaît les limites ?

Parce que durablement, a priori, c'est quelque chose qui dure, non ? 

Et n'y en a-t'il point parmi nous pour douter que la liste des super-entreprises utilisant le développement durable comme un outil de marketing seraient, par la grâce d'on ne sait quel éblouissement, brutalement devenues championnes d'autre chose que de leurs profits ? La preuve...

Bêtisier du développement durable 

Bon.
Je ne vais pas m'énerver plus avant étant donné que mon oscilloscope personnel frise la saturation, donc je vais vous coller un lien qui devrait vous déboucher les tympans et vous immuniser contre la vague de "bons sentiments qui tuent pas les ours polaires" que cette semaine du Développement durable devait provoquer comme reflexes de Pavlov et planquage de la merde du chat sous le tapis...

Critique du développement durable

Aucune raison de faire dans la redondance quand d'autres que moi expliquent ça de façon imparable.
Lisez également René Riesel, "Du progrès dans la domestication", Paris, Encyclopédie des nuisances



Bande-son : Alcool (Marina Fois - Filles Perdues Cheveux Gras)
Bande-son : Alcool (Marina Fois - Filles Perdues Cheveux Gras)

Commentaires

Elle est mal foutue votre topique.
Les pékins moyens, a priori, c'est plutôt les téléspectateur de TF1, non?
Les pékins médians au moins.
Et puis vous semblez vous classer dans la catégorie de ceux qui savent que TF1 il est pas beau, contrairement à Luchini, dont le génie a su donner du style à la mauvaise prose de Celine.
Tous les bobos ne sont pas aussi cons, il ne faut pas tout généraliser comme ça...
Enfin, votre sophisme final sur l'absurdité du concept de dévellopement durable en milieu clos est un peu trop sophistiqué: cela fait plus de 4 milliards d'années que la Terre de dévellope durablement en milieu clos.

Écrit par : pompoko | 31 mai 2006

@ pompoko

1. d'abord c'est soit UN topic, soit un billet.
2. Je confirme. Il est rare que les amateurs de Luchini ou de Céline soient des fans de Lagaff ou de Bataille et Fontaine. Qu'on vienne me dire le contraire parce que j'ai dramatiquement besoin d'éclater de rire, là...
3. On peut dire absolument tout ce qu'on veut sur Céline et son antisémitisme maladif mais certainement pas qu'il bricolait de la "mauvaise prose"... Lisez "Voyage au bout de la nuit"...
5. Les bobos sont les bourgeois bohèmes qui sont censés fournir les gros bataillons de la gauche chic. Rien à voir avec les gogos qui s'abreuvent aux auges de la trash-TV...
6. Sophisme ? Ah bon ?
C'est marrant mais prétendre qu'on peut faire rentrer autant de litres de flotte qu'on veut en s'y prenant bien gentiment dans... une bouteille d'1 litre, j'appelais pas ça un sophisme...

Écrit par : Grabuge | 31 mai 2006

Bon, allez! Je vous laisse effacer votre réponse et chercher un peu dans un Robert pour parfaire votre vocabulaire.

Et ne pas avoir l'air trop couillon...

Écrit par : pompoko | 31 mai 2006

@ pompoko

Arf ! Si j'étais bonne, c'est le vôtre que j'aurais effacé ou corrigé après vous en avoir demandé l'autorisation par mail.
Mais, j'ai un mauvais fond... désolée !

Écrit par : Grabuge | 31 mai 2006

...ne
Damned!
Vous affichiez une ignorance satisfaite si masculine, que la confusion était inévitable.

Écrit par : pompoko | 31 mai 2006

Cela dit, je vous invite à un peu plus d'humilité envers le public de TF1, qui n'a peut-être pas beaucoup d'éducation, mais qui a la sagesse de ne pas la ramener sur ce qu'il ne maitrise pas.

Topique, ce n'est pas le féminin de topic. Non, non, non!

Écrit par : pompoko | 31 mai 2006

@ pompoko

Vi, vi... c'est ç'la oui...
Je savais que c'était la journée sans clope aujourd'hui mais je ne me doutais pas que ça déclencherait de telles crises de susceptibilité sur les blogs...

De l'humilité envers le public de TF1 ??? Mais vous rêvez, mon bon ???
Vous ne voulez pas non plus que j'encense Cauet et les veaux qui l'admirent ou l'achètent ?
Pour ce qui est de maîtriser le sujet, je ne peux que vous conseiller de suivre les deux liens donnés dans le billet et la lecture des bouquins de Riesel. Ça risque de vous changer du magazine Ushuaïa, c'est certain.

Quant à votre méconnaissance de la langue anglaise, j'ai bien trop de trucs intéressants à faire pour vous expliquer ce que signifie "topic" et puis mes tarifs sont trop chers pour vous.
En revanche, pour "topique" (qu n'a donc rien à voir !), je vous offre gracieusement le lien ci-dessous :
http://atilf.atilf.fr/dendien/scripts/tlfiv5/advanced.exe?8;s=1019442825;

Sur ce, ce n'est pas que je m'ennuie mais comme on dit chez moi "Don't feed the troll et bonjour chez vous !"

Écrit par : Grabuge | 31 mai 2006

Don't feed the troll..;
lol ;-))

SONITM ;-)

Écrit par : christian lehmann | 31 mai 2006

Et Vive La Décroissance!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 01 juin 2006

@ Au Surfeur fou et à l'AJT

Farpaitement ! :)

Et au cas où mon troll chéri repasserait par là, petite sélection de textes ou de sites qu'ils sont bons pour se dépolluer la tête
http://www.decroissance.org/textes.htm

Et puis lire aussi mon Raoul Vaneigem chéri pour bien comprendre que le choix de la décroissance n'est pas le fait d'ascètes fou-furieux et passéistes, mais bien d'humains qui savent "désirer sans fin"...

Et puis aussi, faire un tour chez un copain de moi, ânier ET basson de son état (si, si, ça existe ! Il m'a même fait un concert privé devant ma cheminée avant que je ne le traîne au pied de l'Ossau !) qui m'a fait hurler de rire avec son dernier texte...
http://lalune.poivron.org/2006/05/29/767-developpement-mes-couilles

Écrit par : Grabuge | 01 juin 2006

Votre sollicitude est touchante.
Mais ce n'est pas en alignant des liens vers des textes que vous n'avez visiblement lu qu'en diagonale que vous parviendrez à dissimuler votre inculture crasse.

Ben oui, voilà, you fed the troll, stupid!

Écrit par : pompoko | 01 juin 2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu