Avertir le modérateur

30 juin 2006

C'est pour cette nuit...

Minuit.
Et on bascule...
Quoiqu'en dise la gravure de mode débauchée par Nicolas Sarkozy de Nagy Bocsa, Arno "Suis-je beau en skate ?" Klarsfeld qui n'a pas du suffisamment lire l'histoire de sa mère, la magnifique et flamboyante Beate...

Minuit et la chasse est ouverte.
Ceux qui n'auront pas pu ou pas su déposer de dossier de régularisation avant l'heure fatidique.
Ceux qui se cachent.
Ceux qui ont peur.
Ceux qui se méfient.
Ceux qui ont encore une grand-mère au bled, une tantine dans la jungle et donc, un lien avec leur pays d'origine.
Ceux qui sont majeurs.

Tir au pigeon.
Grand safari grandeur nature et sans avoir à se payer un voyage Club Med aux chutes Victoria, au Zimbabwe ou au Kenya.

Alors, comme on ne sait plus quoi dire pour secouer la torpeur de cet été qui s'annonce brûlant, entre le pain et les jeux du Grand Cirque teuton, les marroniers prévisibles sur les "juilletistes" et autres "aoûtiens" qui ne seront jamais que 50% de la population puisque les pauvres restent chez eux, les polémiques sanglantes sur les dates des soldes, les rafales de photos de Cecilia la Coureuse repentie et Nicolas le Cocu magnifique, on n'a plus à l'idée que des idées simples, vieilles comme l'humanité...

L'hospitalité et ses règles... 

Lire la suite

28 juin 2006

Barça ou barsar

Ça signifie "Barcelone ou mourir"... "barsar", en wolof, c'est "l'au-delà"...

Et pour ce qui est de l'au-delà, ils sont servis !
Avec une vue imprenable sur l'enfer juste avant qu'ils ne se noient sur les côtes africaines ou espagnoles.

Quand on dit que l'humour est la politesse du désespoir, confortablement calés dans nos fauteuils-club, eux l'appliquent à la lettre.

Les bronzés, les tannés, les damnés, on les veut bien dans nos équipes de foot, sur nos stades, une trompette ou un micro à la main, dans les tranchées du Chemin des Dames,... dans nos rues dès potron-minet harnachés de jaune fluo et accrochés à des camions poubelles, aussi.

Et dernièrement, on se rengorgerait de fierté pour un certain "musée"...
Un musée ?
Pourquoi pas un zoo...

Nous, les occidentaux, les coloniaux "Y'a bon Bwana", on va vous expliquer DE CHEZ NOUS qui ils sont CHEZ EUX.
Mais attention ! Si CHEZ EUX, ce n'est plus CHEZ NOUS, CHEZ NOUS il est hors de question que ce soit CHEZ EUX...

On ne va pas mélanger les choux-fleurs et les noix de coco comme dirait l'autre galopin de Galouzeau... 

Leçon d'Afrique découverte ce matin, lentement dégustée, mûrement digérée.
Comme les pélicans, je vous la restitue...

Lire la suite

27 juin 2006

C'était trop beau pour être vrai...

Baguenaudant comme la Belle des champs (mais en panta-court, sans la marguerite dans les cheveux ni le sourire béat sur le visage) sur mes sources d'infos et de reflexions préférées, je tombe sur un billet présentant le machin en dessous (retravaillé par mes soins juste pour faire râler l'AJT...) :

medium_BAC_Courbevoie_1.jpg

 

Et l'auteur du billet de clamer à juste titre : "Au moins, les choses sont claires !".

Faut dire que le viseur avec les tours en fond, ça colle terriblement bien après les barbecues-parties de novembre et les frustrations policières... 

Sauf que baguenauder, c'est pas le tout !

Et puis je suis une peste bien connue dans mon quartier... alors, je fouille, je farfouille, je fouisse, je creuse... il ne sera pas dit que je n'arriverai pas à recouper cette info qui me fait bicher tant elle colle à la réalité d'un rapport de force malsain qui n'a comme effet que de fournir à Nicolas Sarkozy une légère érection matinale à sa seule pensée...

Et je trouve ça (toujours retravaillée à la main et toujours pour faire bisquer l'AJT... peste un jour, peste toujours...) :

medium_BAC_Nuit_Courbevoie.jpg
 
 

Dommage !

C'était trop beau !

N'empêche que la BAC de nuit à Courbevoie, si elle est aussi stupide que le Coyotte, les Bip "D'jeunz" Bip des tours, ils n'ont pas trop de souci à se faire... 

 

Bande-son : Beastie Boys - Sabotage
Bande-son : Beastie Boys - Sabotage

26 juin 2006

Le sport, c'est de la merde

 Merci à Jacno pour cette bouffée délirante !

24 juin 2006

Fahti ne finira pas sa thèse

Fahti est tunisien.
Il est aussi étudiant en 2ème année de thèse à la Faculté d'Aix.
Mais Fahti a oublié de s'inscrire dans les délais pour le renouvellement de sa carte de séjour étudiant, préoccupé par un oral à passer.
Lors d'un "banal" contrôle d'identité, les pandores s'en rendent compte et le déferre auprès d'un juge qui lui donne un mois pour régulariser sa situation.
Sauf qu'à ce moment-là, on est en pleine crise du CPE : tout est bloqué.
Impossible de passer cet oral. Encore moins d'obtenir sa carte d'étudiant.
Son avocat fait appel mais il n'est pas suspensif.
Qui plus est, il n'y a toujours pas de réponse à cet appel...

Le matin du 21 juin 2006, à 7h00, quatre policiers sont venus le saisir manu militari dans sa résidence universitaire CROUS à Marseille, aidé par un agent de maintenance du lieu. Emmené au Centre de Rétention Administratif du Canet, dont l’ouverture ne date que de 10 jours, il a ensuite été conduit de force vers le Port Autonome afin d’être embarqué sur le Carthage (compagnie CTN) pour un aller simple vers Tunis. Le hasard fait que ce navire n’est pas arrivé sur Marseille car tombé en panne à Gênes.
Fathi a donc été ramené au CRA où il a passé la nuit.
De tout ce qu'il possède, il n'a pu prendre que son ordinateur portable.
Pas son téléphone, qu'on lui a soustrait parce qu'il fait office d'appareil photo et qu'il ne faudrait surtout pas qu'il puisse témoigner de ses conditions de rétention...

Tout RESF-Marseille s'est mobilisé pour lui, ses copains de fac, leurs parents...
On lui promettait un vol Marseille-Tunis pour ce soir.

Mais... 

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu