Avertir le modérateur

09 juillet 2006

Le Darfour ? Z'ont une équipe de foot ?

Et non.

Quant au Soudan, ils n'ont pas passé le tour préliminaire.

Faut bien dire qu'ils sont excessivement occupés ailleurs...

Je sais très bien que je vais vous enquiquiner, les ceusses qui ont sorti le maillot, la bière ou le champagne, les chips allégées ou pas, les cornes de brume et les drapeaux.
Je le sais et je ne m'en excuserai pas.

Le Darfour (comme d'autres parties des "restes du Monde" comme dit Groland) ne risque guère de vous ouvrir l'appétit.
Comme il ne risque pas de faire intrusion entre un énième reportage sur la beauté du Pays basque et la fabrication du Kouignaman breton, chers à Jean-Pierre Pernaut.

Le Darfour, il en est des milliers voire des millions à se dire in petto que plus vite ils seront tous morts, plus vite ils pourront passer l'esprit tranquille aux soldes d'écrans géants Home Vidéo ou de 4x4 avec pare-buffles...

Alors je l'invite à votre table, ce soir.
Très précisément ce soir.

Et s'il vous reste soit un peu d'énergie, soit un zeste de mauvaise conscience (je me moque des moyens employés pour vous y traîner), vous pourrez aussi aller, si vous êtes parisiens ou d'Île de France, au Grand Rassemblement organisé par le Collectif Urgence Darfour, demain 10 juillet à 20 heures au Théâtre de la Madeleine.

Profitez-en pour signer l'appel du Collectif :

Les dernières nouvelles d'un monde qui s'écroule sont en-dessous. 

Sur ce, je vous laisse vous esbaudir devant 11 schtroumfs milliardaires tapant dans la baballe... 


Le Monde: "Paix introuvable au Darfour", par Michaël Chetrit et Mahor Chiche

Pour le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, le Darfour, cette province de l'ouest du Soudan où se déroulent depuis 2003 des massacres à grande échelle est "l'enfer sur terre". LE MONDE | 27.06.06 | 14h01 •

Au cours des vingt dernières années, la communauté internationale a assisté, impuissante, aux massacres massifs du sud Soudan, 2 millions de morts depuis 1983. Aujourd'hui, la communauté internationale doit faire cesser les crimes contre les populations civiles noires du Darfour. Les milices janjawids, alliées du régime islamiste de Khartoum, s'appuient sur les tribus musulmanes "arabes", pour massacrer les tribus musulmanes "africaines" contestataires de l'ouest du pays.

Selon un rapport accablant du procureur général de la Cour pénale internationale présenté à l'ONU, le 14 juin, sur les 6 millions de Darfouriens, plus de 200 000 civils sont morts depuis 2003, au rythme de 10 000 victimes par mois. Aujourd'hui, 2,5 millions de réfugiés et de déplacés vivent dans des camps exsangues soutenus par une aide internationale entravée et terrorisée par le régime de Khartoum. Depuis juin 2004, 7 000 soldats de la mission de l'Union africaine, sous-équipés, sont cantonnés à un rôle difficile de simple observateur dans une région grande comme la France.

En outre, l'Union africaine, qui n'est plus financée par la communauté internationale, n'a pas l'intention de poursuivre sa mission au-delà du 30 septembre. Ce départ risque de déclencher l'intensification des attaques, qui se poursuivent aujourd'hui en dépit d'un "deuxième" accord de paix de désarmement et de démocratisation, signé en mai à Abuja, au Nigeria, entre le gouvernement soudanais et la principale milice rebelle du Darfour, le Mouvement de libération du Soudan.

Le 16 mai dernier, le Conseil de sécurité de l'ONU a enfin pris une résolution autorisant le principe d'une opération des casques bleus au Darfour, en remplacement de la mission de l'Union africaine. Cette résolution a été prise en vertu du chapitre VII de la Charte des Nations unies prévoyant la possibilité de "mesures coercitives", économiques ou militaires. Mais cette éventualité reste théorique car la Russie et surtout la Chine demeurent très "réservées" sur tout emploi de la force. Le Soudan représente en effet 6 % des importations chinoises de pétrole.

Les Nations unies tentent donc désespérément d'obtenir l'accord de Khartoum pour cette opération de maintien de la paix. Le Soudan a certes accepté une mission d'évaluation de l'ONU en territoire soudanais, s'attirant les foudres du numéro deux d'Al-Qaida, Ayman Al-Zawahiri, mais s'oppose toujours à l'entrée des casques bleus au Darfour. Le blocage est total. Le secrétaire général adjoint de l'ONU a, en effet, déclaré : "Toutes les opérations de maintien de la paix en Afrique s'effectuent avec la coopération du pays d'accueil."

L'ONU s'active sans relâche depuis le début du conflit et pourtant, sur le terrain, la situation ne s'améliore pas. Le gouvernement soudanais gagne du temps alors que les massacres continuent. Le régime de Khartoum, issu d'un coup d'Etat intervenu en 1989 alors que son parti, une émanation des Frères musulmans, n'avait recueilli que 15 % des voix lors des premières élections libres du pays, se distingue par sa brutalité depuis près de dix-sept ans, au sud Soudan d'abord, puis au Darfour. Face à cette dictature, il n'est plus concevable d'envisager une autre voie que sa mise à l'écart du pouvoir. Seul un front uni de la communauté internationale permettra d'arrêter les massacres et de restaurer la démocratie au Soudan.

Pour surmonter le veto chinois, il n'y a donc qu'une possibilité : rallier la Chine à la mobilisation internationale, en la rassurant sur la continuité de ses exploitations pétrolières au Soudan. Il en va de la vie de la grande majorité du peuple soudanais, depuis trop longtemps opprimé.

Michaël Chetrit et Mahor Chiche sont membre et vice-président d'Urgence Darfour France.

 

Bande-son : Placebo - Meds - Broken Promise
Bande-son : Placebo - Meds - Broken Promise

Commentaires

c'est autrement plus important que le foot!
les states demandent une mission ONU pour decembre ou janvier

Écrit par : martingrall | 09 juillet 2006

Le plus triste c'est qu'après la coupe du monde, on trouvera d'autres prétextes pour continuer de ne pas s'intéresser au Darfour...

Écrit par : Bertrand | 10 juillet 2006

oui il y a le tour de France et les festivals ('là il y aura de jolies pièces sur le Darfour ou autres)

Écrit par : brigetoun | 10 juillet 2006

@ Martin

10.000 morts par mois... donc, il y aurait peut-être le début d'un commencement de chouïa d'intérêt dans plus ou moins 70.000 morts, c'est ça ?
Commande un double container de Primpéran ou de Vogalène au Doc !

@ Bertrand

Tu as effectivement le choix : les bouchons vacanciers, les accidents de jet-ski, la prochaine escapade de Cécilia en période de chaleurs... et j'en passe.
Mais tout sera bon pour ne SURTOUT PAS en parler.

@ Brigetoun

M'en parle pas! La grande boucle arrive chez moi demain et après-demain.
On va pleurer les dopés morts sur les pentes de mes cols sous un cagnard d'enfer (prévu dans les 35° à l'ombre !).
Quant aux festivals, du moment que les intermittents reprennent le boulot pour le bénéfice des commerçants du cru, tu verras qu'on dira que tout va bien !

Écrit par : Grabuge | 10 juillet 2006

C'est très bon, le kouign aman.
Quand j'étais petit, je pouvais en bouffer un entier. Maintenant, bien sûr, mon foie ne supporte plus de telles quantités de gras pur :-}
Mais je sens que tout cela n'a pas grand-chose à voir avec le Darfour. Manière peut-être de te laisser un premier clin d'oeil ?

Écrit par : Swâmi Petaramesh | 13 juillet 2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu