Avertir le modérateur

19 août 2006

C'est rappé...

medium_01Bernard_Rapp.jpgNotre Carole et son Ken avec cerveau inclus plus qu'en état de marche me l'avaient bien annoncé en plein milieu du repas du soir mais je n'arrivais pas à y croire.

Bernard Rapp était mort.

Non ? Ben si....

Je crois bien avoir fait une forme d'impasse psychologique, comme pour Pierre Desproges.
La soirée était trop douce et elle était surtout trop rare...
J'avais l'impression d'être un funambule sur un fil barbelé, pieds nus comme d'habitude.... Je déviais d'un iota de la désinvolture joyeuse de la nuit et le chateau de cartes s'écroulait.

Alors j'ai fait l'impasse, comme dans un douteux cauchemar...

Et on a ri de plus belle, et bu et discuté des heures et des heures....

Sauf que là, à l'heure qu'il est, à ce moment précis, au moment où mes bouts de doigts frappent les touches du clavier, je sais que c'est vrai.
Obligée de réaliser...
Pas besoin d'effleurer sa joue de mes doigts en un dernier adieu. Je touche de l'âme et de l'esprit. C'est pire en terme de ressenti.

J'ai le souvenir d'un homme totalement merveilleux, t'expliquant doctement sans être pédant la façon correcte de te dépatouiller d'une écrevisse. Tout en moquant avec bonhommie et distance les têtes couronnées de strass ou de vrais diamants parce qu'elles en avaient l'impossible grâce...

J'ai souvenir d'un sourire jamais totalement ouvert, qui laissait la porte ouverte à plein d'autres choses, des doutes, des incertitudes, des questions, des méfiances, des curiosités...
Surtout des curiosités !
Je crois bien n'avoir jamais connu quelqu'un d'aussi dévoré de curiosité que Bernard Rapp...
Tout l'intéressait... même ce dont on se foutait royalement et dont on s'étonnait qu'il puisse ne serait-ce qu'y passer des heures....

J'ai souvenir d'une élégance, d'une désinvolture, qui n'avaient rien d'étudiées, toutes de naturel dégagé... un tempérament de dandy concerné, engagé sur des points qui ne supportaient même pas débat à ses yeux, un artistocrate dévoyé qui n'aurait jamais oublié la Révolution de 1789...

Je me souviens de cette indulgence narquoise qui faisait passer n'importe quelle leçon de sa part pour une réelle partie de plaisir et un apprentissage indispensable et tangible. Le plaisir en cerise sur le gâteau !

Bernard Rapp est mort et Ardisson, Fogiel, Drucker ou Delarue sont vivants...

Nous savions déjà que notre monde courrait à sa perte mais était-il franchement nécessaire d'appuyer ainsi sur l'abcès purulent de nos icônes déchues et putrides pour nous faire comprendre que les meilleurs s'en vont les premiers ? 

A ceux qui l'ont aimé, ceux qui l'aiment et ceux qui l'aimeront pour toujours, j'envoie des pensées de clématites. 

 

Bande-son : Edith Piaf - Milord
Bande-son : Edith Piaf - Milord

Commentaires

Mème à l'aute bout dui mopnde, a nouvele aprvenue en retard a fait l'effet d'une couche de nuages gris apparaisant soudain sur l'appréciation culturelle du monde sensible.
Ce soir, imposible de la manger, cette foutue assiette anglaise...

Écrit par : BertranD | 19 août 2006

Oui, un milord …

Écrit par : Bernard Langlois | 19 août 2006

:-( ce qui manquait déjà! Ce respect télévisuel accordé à chacun; un amoureux de tout et de tous. Sur la pointe des pieds laissant les portes entr'ouvertes. Le seul possible le poursuivr.

Écrit par : martingrall | 19 août 2006

pardon pardon... pour la collection de fautes de frappes du premier comm que j'ai envoyé sans relire... l'émotion et la fatigue....

Écrit par : bertranD | 19 août 2006

En 2006 ils tombent hélas tous comme les feuilles de l' arbre des connaissances. Lygety, Barrett, Lee et maintenant Rapp.
Sans mauvais jeu de mot et avec nostalgie de certains petits jeux sans conséquences, RIP RAPP.

Écrit par : Nio | 19 août 2006

Je crois que la mort fait partie de la vie. Je n'arrive donc pas à ressentir un "manque" à la disparition d'une personnalité fut-ce t-elle de la qualité de RAPP.
De la même façon, je crois que la qualité perdure au delà de la mort...et qu'elle est donc présente.
Mais bon...sourire

Écrit par : Exigeant | 20 août 2006

Je suis très heureux que ça roule pour Carole et Ken!
Et pour ta machine à laver.

Écrit par : martingrall | 20 août 2006

Ben là, faut que tu m'aides... Je sais pas...
Où c'est qu'il faut que je le pose, mon p'tit bouquet?
Faut dire quelque chose? Non?
Tant mieux.

Écrit par : Fleuryval | 21 août 2006

A la télé comme ailleurs, ce sont les meilleurs qui partent les premiers.

Écrit par : PMB | 23 août 2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu