Avertir le modérateur

21 août 2006

Mot d'excuse

"Maman étendue sur le billard,
Grabuge perdue dans le brouillard"... 

C'est une constante : à petit plaisir, grosse addition...
J'ai l'habitude.

Donc peu de disponibilité, que ce soit sur blog ou par mail (je m'en excuse auprès de ceux qui attendaient des réponses...).

Il y a des "vies" comme ça... 

Pas de bande-son... je me bouche les oreilles pour ne pas entendre les fantômes de mes cauchemars, amants nocturnes. 

Commentaires

Toujours les fantômes deviennent amii(e)s

Écrit par : martingrall | 21 août 2006

En passant : pensées amicales.

Écrit par : Bernard Langlois | 21 août 2006

J'allais t'envoyer un petit mot à cet effet ce soir, mais je le fais ici. Petit espace de mon cerveau spécialement dédié à toi et tes parents "2*84" ces jours à venir. Bises énormes :)

Écrit par : carole | 21 août 2006

Des pensées chiliennes, pace que les gens d'ici, savent compatir et être cariñosos quand il faut.

Écrit par : bertranD | 21 août 2006

Tu ne peut nous voir mais nous sommes avec toi.
Bisous et pensées.

Écrit par : Nio | 21 août 2006

Présent.

Écrit par : Fleuryval | 21 août 2006

en pensée ...présence à distance ...

Écrit par : cathy | 22 août 2006

Une pensée sincère.
Le brouillard finit toujours par se lever.

Écrit par : La Quiche | 22 août 2006

Y a un ch'tit bouquet sous une ch'ite fontaine pour toi chez moi.

Écrit par : Fleuryval | 22 août 2006

Adieu tristesse Bonjour tristesse
Tu n'es pas tout à fait la misère
Car les lèvres les plus pauvres te dénoncent
Par un sourire.

Paul Eluard

Extrait du poème Bonjour Tristesse

Je pense à toi

Écrit par : AL1 | 22 août 2006

@ Tous...

Très (mais alors très, très !) vite fait... merci pour elle !

Je dirais bien "Jusqu'ici tout va bien" comme sur l'affiche de "La Haine", mais comme le plat de résistance est pour cet après-midi, ça ne signifie pas grand'chose...

Le plus étrange, c'est que l'intime que je voulais bannir de ce lieu y fait une intrusion incontournable.
Mais je n'allais tout de même pas vous dire "Désolée, les gens, je pars faire fructifier mon RMI quelques jours aux Seychelles" même si Belphégor est ma soeur inversée (Carole et "Ken", arrêtez de rigoler !)...

Mais dès que l'oeil du cyclone est passé, on en revient à l'universel dont j'avais fait mon cahier des charges...

Encore merci.
Comme quoi, l'affection ou la compassion, même virtuelles, ça fait du bien là où ça fait mal.
Vous me faites penser à un vers de mon dieu René Char :
"Inexorable étrangeté !
D'une vie mal défendue, rouler jusqu'aux dés vifs du bonheur."

J'y retourne...

Écrit par : Grabuge touchée coulée | 22 août 2006

Juste un petit mot de sympathie : avec toi, Grabuge.

Écrit par : Olivier Bonnet | 22 août 2006

Je suis un inconnue qui survolant "les houx" y ai appris qu'on avait besoin de châleur de par chez toi.
Alors, me voilà, je suis près de toi. C'est tout.

Écrit par : Mememad | 22 août 2006

Une petite bise chaude, toute timide...

Écrit par : Exigeant | 22 août 2006

soutien et pensées pour ton courage

Écrit par : younes | 22 août 2006

reçois les bonnes ondes, ici aussi on pense à toi...

Écrit par : fanny guillot | 22 août 2006

... et de rebondir sans cesse sur l'idée de la vie...

Écrit par : bertranD | 23 août 2006

bisous

Écrit par : martingrall | 23 août 2006

bisous

Écrit par : martingrall | 24 août 2006

Mille baisers lancés, pour vous accompagner

Écrit par : graham | 24 août 2006

Chut. Je passe juste changer l'eau des fleurs

Écrit par : Fleuryval | 24 août 2006

@ Tous

Oui. Je sais. Ça doit vous faire un choc de me voir poster à des heures décentes, moi qui ai tendance à être scribouillarde de nuit..

Alors... jusqu'ici, tout va bien.
Enfin... pas trop mal.
Bref, ça pourrait être pire...
J'arrête là avant que le bulletin de santé maternel ne tourne au pessimisme morbide autant qu'objectivement injustifié.

Mais qu'est-ce que c'est sympa de trouver de petits mots ouatés que je vais lui transmettre dès cet après-midi !
Ça console de presque tout.
Presque.

Merci.
Vraiment.

Écrit par : Grabuge | 25 août 2006

Contente de ces nouvelles. Courage pour la suite à la maman, au papa, à Grabuge et à tous leurs proches.
Bises.

Écrit par : carole | 25 août 2006

bisous

Écrit par : martingrall | 25 août 2006

Voilà un très bon coucou à entendre et à lire. Cela fait très plaisir et puis que de bien pour votre famille

Écrit par : younes | 25 août 2006

Petite soeur ! courage où que tu sois, quoique tu fasses, nous somme nombreux à penser à toi...

Bisous

Écrit par : AL1 | 25 août 2006

Hé petite fille, tu bois de l'eau et tu es saoûle....Mais pour la traversée nous serons tes épaules...
Ta voûte...
Non.
Tes clés de voûte.

Bisou, on est avec toi.

Écrit par : Nio | 25 août 2006

"Amusant"... non ce n'est pas le "bon" mot... "Drôle" de coïncidence... ma mère sort de l'hôpital, mon père est en train de mourir... J'avais fini par "oublier" qu'un papa ça peut mourir... C'est con de se dire ça quand on a passé 50 balais non ?

Écrit par : La Lésion d'Honneur | 25 août 2006

On vient de te tirer une chaise entre quelques guitares en Arles. Si t'as besoin de trois notes et d'une gamine qui danse... On se taira. Promis.

Écrit par : Fleuryval | 25 août 2006

Et pis SURTOUT tu n'achètes pas mon livre, il arrive ;-)

Écrit par : Fleuryval | 26 août 2006

Double bisous c'est samedi. Une boule vanille une boule chocolat!

Écrit par : martingrall | 26 août 2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu