Avertir le modérateur

30 août 2006

Dépolitisons et Flexisécurité...

... sont dans un bateau : aucun des deux ne tombent à l'eau.
Parce que Dé-po-li-ti-sons retient Fle-xi-sé-cu-ri-té par le fond de culotte pendant qu'ils ont tous deux jetés par-dessus bord les femmes, les enfants ainsi que tous les autres gueux.

 

Notre incomparable Laurence "J'ai hérité de l'usine à Papa" Parisot, égale à elle-même, mélange improbable mais redoutable de rotweiller et de piranha, vient encore de nous en sortir une bien bonne...

Souvenez-vous... Laurence ! Celle qui dans un élan de poésie Carambar et de philosophie de boudoir, avait cru bon de susurrer douceureusement que "le travail, c'est précaire comme la vie, la santé et l'amour"...
Celle qui invente des mots de la même famille qu'abracadabrantesque, comme "flexisécurité"...

Laurence vient de nous refaire le coup du verre à moitié plein ou à moitié vide suivant qu'on se le fait servir ou qu'on se plie en deux pour vous l'apporter.

Genre...

medium_pessimistsbanner.jpg

D'abord le SMIC : il faudrait le dépolitiser.
Et donc l'arracher au pattes griffues de cet État-providence dont elle sent le souffle méphitique en tous lieux, pour le confier à une commission "indépendante".
Indépendante de quoi et de  qui, elle le ne le dit pas... mais vu l'ambiance des commissions de l'UNEDIC, on se doute que ça ressemblerait plus à la salle du conseil de guerre du Docteur Folamour qu'à un spectacle de Chantal Goya.

Maintenant, la présidentielle 2007 : là, changement de cap et virage à 180°, la centrale patronale doit "apporter une contribution au débat et souhaite concilier sécurité et flexibilité pour réformer le marché du travail en France".
Cerise sur le gateau, la dite centrale patronale a déjà qualifié de "ruineux" le programme du PS (quelqu'un l'a-t'il lu, au fait ?) et prévenu qu'elle "fera la chasse à la démagogie".

On résume pour les mal-comprenants en langage "maternelle", voire "CP" pour les plus délurés...

La politique, quand elle se charge d'édicter des règles du jeu protégeant les plus faibles, c'est "caca - prout - vilain - pas beau - ça cocotte - pas toucher - bouh la vilaine fille" !

La politique, quand elle a l'immense sagesse de se conformer aux grilles de lecture du MEDEF, c'est beau comme de l'antique, c'est noble, c'est un pic, c'est un cap, ... que dis-je, c'est un cap ! C'est une péninsule ! 

C'est bon, là, ou je vous fais une fiche ? 

 

Adblock
Adblock
Adblock
Bande-son : Dupain - Camina
Bande-son : Dupain - Camina

 

Commentaires

"Commission indépendante"... de quoi ? Trop facile. Indépendante du bulletin de vote et indépendante de l'électeur, de manière à être bien certain que cette commission "indépendante" se conformera strictement à la loi du plus fort, et strictement à aucun contrôle démocratique.

N'oublions pas que dans une démocratie, tout pouvoir provient du peuple et est supposé servir ce dernier. Donc tout ce que l'on rend "indépendant" de l'état, du pouvoir politique (censé représenter la volonté du peuple) est de fait soustrait à la démocratie pour être remis à une autre forme de contrôle nécessairement non-démocratique.

Dirons-nous que cette autre forme de pouvoir est celui des intérêts bien compris des gens du même monde qui font et défont les commissions en tout genre, commissions dont les membres, bizarrement, sont toujours nommés, jamais élus ?

A moins que je ne m'abuse.

Écrit par : Swâmi Petaramesh | 30 août 2006

t'occupes de toute façon parisot elle est moche et toute petite pas de majuscule, et d'un besogneux ennuyeux! Très loin de ton 1,77 ou 72 et la verve qui va bien. Gros bisous à ta maman.

Écrit par : martingrall | 30 août 2006

Voilà du bon, du très bon Grabuge. Il faut dire quand même que la Parisot elle y met du sien à nous agacer et à stigmatisiser tous ceux qui ne sont pas patrons, et qui essayent quand même de s'en sortir. Elle nous prépare du très caricatural quand même pour les élections de 2007.
Sinon, toujours des pensées du côté de Pau, caresses à Joey et bises à tous.

Écrit par : carole | 30 août 2006

Ouais, la pleine forme, Grabuge, en dépit de tes gros soucis-chagrins …
Amicales pensées.

Écrit par : Bernard Langlois | 30 août 2006

Quelle plume!
... et l'eau des fleurs...

Écrit par : Fleuryval | 31 août 2006

Madame est servie ;-)
Au jardin...

Écrit par : Fleuryval | 31 août 2006

@ Tous

Merci, les poteaux...
Pas très active dans les commentaires parce qu'un poil débordée et ça ne s'arrange pas : hémorragie maternelle cette nuit. Je file faire infirmière à domicile... 2 Xanax dans la cafetière (à mon avis, leurs petits frères vont suivre !).
Mais comme j'ai webarisé le paternel, je devrais pouvoir suivre (même sans ma longue liste de favoris et mon fil RSS Sage... d'ailleurs, il va falloir sûrement que j'opte pour un lecteur via le web pour ne pas me retrouver handycapée à chaque fois que ça sentira le coup de grisou chez mes géniteurs !).

A plus... quand je peux... et je peux peu...

PS : Carole, ne t'inquiète pas pour Joey, je lui file une bassine de croquettes au cas où ça s'éterniserait !
Mail ce soir ! ;))))))

Écrit par : Grabuge | 31 août 2006

Je sais assez d'accord pour une application au MEDEF de la vatefairenculerilité, mais je crains qu'on ne me vienne encore dire que c'est inélégant.

AAAAAAHHHHHHHH qu'est-ce que c'est BIEN de revenir ICI!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 31 août 2006

Hé bien au moins on sait avec qui tu ne partira pas en vacances.. ou alors sur le falaises d'Etretat... ;-)
Je t'envoie un peu de cariñosidad de la perla del pacifico... pour les épreuves que tu traverses...

Écrit par : bertranD | 31 août 2006

Indépendante...dans la bouche à Parisot c'est comme Démocratie et Liberté dans la bouche de BUSH....
Bon-Dieu je les aimais ces mots, que va-t-il nous rester?
Amour? Je suis sûr qu'il ne le prononceront pas celui-la......enfin presque...
...

Écrit par : olivier de melgueil | 01 septembre 2006

@ Sebastien

Pétard de moule à gauffres !
Ça fait du bien de te savoir de nouveau dans les parages !

@ Bertrand

Je sais... je vais te faire hurler mais je ne pars jamais en vacances...
D'abord pas les moyens (voir le dernier numéro du Plan B qui explique bien le truc), ensuite parce que transbahuter ta sociophobie dans un autre lieu que tes pénates, ça ne rime à rien, et enfin parce que j'ai des obligations de fifille de vieux parents et que ça limite tes velléités de mouvement...
Mais je m'en fous, hein ! Aucune plainte là-dedans !
Là, je me tape la symphonie n°7 de Shostakovitch sur l'ordi de Papa ( que je finis de paramétrer et de remplir de plein de choses dont il ne se servira jamais mais qui m'occuperont quand je serai amenée à refaire infirmière à domicile).
Tu vois ? Tout baigne... enfin... presque...
Mais les mots doux d'au-delà de l'Atlantique améliorent nettement l'ordinaire....

@ Olivier de Melgueil

Ouch !
Me lance pas sur les diverses variantes du mot "amour"... en latiniste et helléniste que je suis, j'en ai des définitions ultra-particulières qui font peur à tout le monde...
Le mien, celui que je me suis annexé et qui me tue, c'est "agapè"....
Cherche... Google, mon copain !
Mais attention ! Pas du tout dans le sens chrétien (c'est de l'annexion pure et simple qu'ils m'ont fait, là !)

Écrit par : Grabuge | 01 septembre 2006

En même temps, qu'est-ce que vous voulez qu'elle dise d'autre, la Lolo? Votez Laguillier?

Écrit par : Sînziana | 01 septembre 2006

Grabuge
Non, je ne hurlerai pas parce que loin de moi l'envie de juger les gens sur eur capacité à bouger ou à voyager ou à prendre des vacances.
Le voyage est dans le regard que l'on porte sur ce qui nous entoure et ton regard, mème dur ou cruel parfois, critique et inteligent, pénétrant même, est largement meilleur que le mien pour évaluer le monde et porter une parole constructive.
Une seule idée cependanrt avec laquelle je ne suis pas d'accord, c'est quand tu dis "parce que transbahuter ta sociophobie dans un autre lieu que tes pénates, ça ne rime à rien"... je ne suis pas sûr qu'au contraire ce soit pas justement une expérience intéressante...
parce que de toute facon, que c'est triste Orly le dimanche
avec ou sans Shostakovitch ...
Aujourd'hui c'est donc du soleil qui embrasse les sommets enneigés des Andes que je t'envoie pour illuminer le sombre des moments de ta vie présente.

Écrit par : bertranD | 01 septembre 2006

Intéressant ce blog et d'une qualité graphique rare. Je soutiens !

Écrit par : Norois | 09 septembre 2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu