Avertir le modérateur

01 novembre 2006

Album de Novembre

Plus assorti, on ne fait pas trop.

 

 

"Tearing sky" de Piers Faccini dont vous devez aussi avoir le premier album, "Leave no trace", dans les radio-blogs de la colonne de gauche...

Ciel de Novembre, ciel qui tremble...
Un peu, comme les morceaux que je n'ai pas réussi réencoder de façon parfaite pour des raisons qui m'échappent comme tout le reste.
Beaucoup, comme mes doigts sur le clavier...

Tout est flou dehors et dedans. Bruine ambivalente entre ouate et fumée mortifère.
Novembre... la réactivation de tous les deuils ni faits ni à faire...
Novembre... le fil barbelé entre les deux parois du gouffre...
Pieds nus et sans balancier... juste les bras à l'horizontale sans savoir si on se crucifie ou si on finit enfin finir par s'envoler... nuit après nuit... réveil après réveil...
Pas suspendu de l'échassier ridicule et pathétique de qui ne sait comment faire pour toucher l'éclat blanc du bonheur.

Alors dire ce que je pense des dernières scandaleuses déclarations d'un Christian Estrosi qui plie en 40 secondes un procès qui n'a pas eu lieu parce qu'une instruction n'est même pas terminée... pas aujourd'hui... trop le coeur au bord des lèvres... 

Ça ira mieux en Décembre... ou pas.
Probablement pas.

 

Nota de plus tard (et pas bien, mais ça, ça ne vous concerne absolument pas en dehors des postillons involontaires d'un 1er Novembre... disons que vous êtes les dommages collatéraux d'une journée qui va mal...): je pense à plein de gens, ce jour....

A Conchita qui a perdu son amoureux sur un trottoir, il y a quinze jours à peine et dont je n'arrive pas à imaginer les nuits sans hurler.

A Swâmi qui va mal et qui s'interroge et que ça me fait mal, par ricochet.

A mon Nico adoré (elle est où ta nouvelle adresse, enfoiré de fiston fictif de moi !), mon chaînon manquant, dont je ne sais toujours pas s'il a pu sortir plus ou moins vivant de l'aventure "Aude".

A Darryl qui vient juste de m'écirire sur le chemin de sa vie à vélo (Yep ! Y'a des types un peu barges, un peu allumés, qui décident de tout lâcher, la famille, le boulot pépère, et de partir à vélo faire le tour de n'importe quoi qui leur semble avoir du sens... et dans le genre, le Darryl, il le fait ! Et en plus, on est devenus potes !)... et à qui je ne me décide toujours pas à dire que je suis toujours vivante.

A Bernard Langlois qui m'a confirmé qu'on pouvait être quelqu'un de vraiment bien et vraiment normal malgré les spots et les sunlights !

A Anne, qui me pardonne tout. Parce que c'est sa nature.

A des gens perdus en route que j'aimais profondemment. 

A tous ceux que j'ai trahis.

A tous ceux que j'ai déçus.

A tous ceux à qui j'ai manqué.

 

A celui que j'aime, ailleurs, loin, absent, indiférrent, oublieux, douloureux, irresponsable...

 

Et merde !!!!
J'avais dit que c'était pas le lieu !
C'est la faute à la date....
Je le referai plus... promis...
Et si jamais ça me reprend, je vous donne tous les droits de me réveiller à coups de claques dans la gueule...

Commentaires

Ni l'an prochain, j'en ai bien peur ...
On fait les procés avant que l'instruction ait débuté, c'est plus simple ... on rajoute des couches de délits supplémentaires ... pour condamner à perpéte ceux qui auront injurié les G-men de la BAC en bande organisée, en embuscade et avec préméditation ...
Ne nous inquiétons pas, ils vont continuer jusqu'a l'arrivée du Borgne ou de sa fille à matignon, dans un gouvernement de salut national bleu rose radis brun .... j'ai plus rien à dégueuler ... et c'est douloureux ... de continuer à enavoir envie quand l'estomac est dékà vide depuis longtemps ...

Écrit par : les marques du plaisir | 01 novembre 2006

Estrosi est un sinistre con, qui sévit depuis déjà trop longtemps dans les Alpes Maritimes (je me souviens de lui pendant mes années niçoises), où règne une classe politique affligeante (crypto FN et compagnie)...

Novembre, pas le meilleur mois de l'année, mais je déteste encore plus décembre et l'indécente fête de la grande bouffe des nantis

La musique? rien à faire, mon Fabiolino a tout essayé, il l'a installé sur son ordi, mais rien à faire pour écouter chez toi...ça l'agace!!

Écrit par : céleste | 01 novembre 2006

@ Céleste

T'as un Fabiolino ???
Veinarde, va !!!

Bon. Tu le calmes (ou je me calme...).... c'est sûrment dû à des incompatibilités qui le dépassent vu que tout le monde arrive à écouter mes radio-blogs.
Je sais que c'est rageant mais je ne doute pas qu'avec un poil de charme tu arrives à calmer le dit Fabiolino...
S'il y a bien une chose que j'ai intégrée dans le monde informatique, c'est qu'il y a une part incompressible d'aléatoire incompréhensible....

Je suis désolée que l'Italie n'arrive pas à écouter mes radio-blogs mais j'ai bien peur d'être impuissante en celà comme en tout...

Sinon.... ben tu peux acheter le Piers Faccini, qui malgré son patronyme n'est pas du tout italien... fais-moi confiance... ou colle-toi à une borne d'écoute de vos Fnac locales.... je sais pas...
C'est juste mon avis...
Ça vaut de que je vaux, c'est-à-dire pas cher...

Je te bise au delà des Alpes... :)))

Écrit par : Grabuge | 01 novembre 2006

oui, j'ai un Fabiolino, adorable..

Un jour, j'en ai eu marre de me coltiner des caractériels, paranos pleurnichards et voyous à la fois, capables de sautes d'humeur, plaisantes au début et insupportables à la fin...
le père de mes enfants est un descendant de russes blancs réfugiés à Paris, mais conscients jusqu'à la moelle de leur grandeur...j'avais 20 ans...

Après quelques années aventureuses, j'ai découvert la chaleur et la tendresse d'un italien, un mec, un vrai...

Si un jour j'écris ma bio,elle s'appellera "Du caviar aux spaghettis"

ciao bella, baci

Écrit par : céleste | 01 novembre 2006

à céleste, la piste est peut être dans les parametres de sécurité de ton navigateur , coté java ... pour le radioblog :o)

Écrit par : les marques du plaisir | 01 novembre 2006

Ben voilà.... je penchais pour les paramètres java, moi aussi...

Mais d'après Statcounter, la Céleste a un "javascript=enabled"..... donc je n'ai aucune solution !

Céleste : tu vas dans ce qui ressemble à une Fnac ou à un point d'écoute bolognais et tu te fais une idée par toi-même....
Je te jure que ça me fera plus plaisir que n'importe quoi !

Nota : Je ne sais pas pourquoi mais un de mes voisins (j'arrive même pas à situer si c'est en face ou en dessous) est en train de hurler façon orgasme féminin simulé..... vous avez une idée de quoi qu'il s'agit ?

Écrit par : Grabuge | 01 novembre 2006

@Grabuge : « A Swâmi qui va mal et qui s'interroge et que ça me fait mal, par ricochet. »

Merde, qu'est-ce que j'ai encore fait, moi ? ;-)

Dis, heueuuuuu... Je n'ai pas le droit d'aller mal tranquillement dans mon coin sans que ça fasse mal à d'autres ? C'est carrément abusif, ça, la belle ;-)

En plus, je ne m'interroge pas tant que ça, si on y réfléchit bien... Emmerdé, oui. Malheureux, en effet, ces temps-ci surtout, pour tout un tas de causes qui s'accumulent les unes avec les autres.

Mais je serais trop navré que cela te fasse une raison de gâcher ce que tu as de joie de vivre disponible. Se gâcher le moral sur les malheurs d'autrui, ça a toujours fait du malheur en plus et du bonheur en moins, alors que le contraire serait certainement préférable...

Je crois que tu as suffisamment de douleurs personnelles à écluser sans te faire chier à porter celles des autres, la belle...

Allez, je t'embrasse, tiens :-)

Écrit par : Swâmi Petaramesh | 01 novembre 2006

Et pour te remonter encore un peu le moral, aussi bien tes "radio-blogs" que les bandes-son sous tes billets passent sans aucun problème sur toutes mes machines, toutes GNU/Linux, et aussi bien sous Firefox que sous Konqueror. C'est du Flash, il suffit d'avoir un plugin Flashplayer qui marche, a priori.
Et non, ce n'est pas du Java, donc ÀMHA, "Les marques du plaisir" fait fausse route en parlant de paramètres Java...

(Céleste, essaie de voir si tu peux lire du Flash de manière générale. En cas de besoin, télécharge le player chez http://www.adobe.com ...)

Écrit par : Swâmi Petaramesh | 01 novembre 2006

eh bin, on est passé du gris foncé au noir d'encre, juste parce que nous voilà en novembre ?
Chez moi la Toussaint c'est pas franchement gai au départ, mais la tournée des cimetières fait qu'on recroise des cousins éloignés... ça finit en général autour d'un splendide café au lait, avec visionnage des vieilles photos, recherche des ressemblances avec les ancêtres qu'on a pas connus, déballage des histoires séculaires drôles ou pas... C'est même pas amer, on se met en retrait du qotidien et de tous les Estrosi and co du monde, ça fait du bien ... Et on se quitte, jusqu'à la prochaine Toussaint !

Écrit par : fanny guillot | 01 novembre 2006

ça marche!!!
youpi!

pas encore tout, mais les radios blogs, oui....
j'ai écouté Tearing sky, superbe!

Fabio a mis java a jour et désactivé les fenêtres intempestives (???) je répète bêtement

bon, Jane 's addiction pas encore, mais Fabiolino est sur le coup, j'ai bon espoir...

ciao bella, baci baci

Écrit par : céleste | 01 novembre 2006

Bonsoir, Grabuge,
J'ai écrit deux commentaires: le premier, je l'ai effacé parce que je n'en étais pas satisfaite et le deuxième, qui m'a pris un temps fou, il a disparu dans la stratosphère au moment où j'allais le poster (fausse manoeuvre de ma part... grumph!).
Aïe, si c'est pas une pitié d'être aussi manche!

Bon, je disais en substance que tu te faisais trop de souci pour tout et que tu te pourrissais la vie plus que nécessaire, d'après ce que je comprends, évidemment.

Même si on a des ennuis, tout n'est pas complètement sombre. Alors, il faut profiter un max des éclaircies. Et apprendre à tourner en dérision les petits trucs qui nous agacent et qui nous gâchent le paysage inutilement.

Tu dis, dans ton billet: ça ira mieux en "décembre". Que nenni: ça ira mieux en NOVEMBRE, là, tout de suite!

C'est sûr que novembre n'est pas le mois le plus gai de l'année. Mais je suis sûre qu'il s'est passé plein de trucs marrants (je n'ai pas d'idée juste là, mais passez-moi l'éphéméride).

Donc, demain, tu vas chez le premier marchand de journaux du coin et tu te prends un journal bien énervant (je n'ai aucun titre particulier à recommander - ils le sont pratiquement tous) et tu l'épluches.
A défaut d'idées noires, tu auras des idées de meurtre.

Cela me semble plus positif.

A toi?
Amicalement.

Écrit par : emcee | 01 novembre 2006

@ Swâmi

Meuh si, t'as le droit !
Et j'ai tout autant le droit de faire n'importe quoi et de dire "merde" à un monde qui me déplaît.
Surtout le pire.

Et je vais t'en sortir une autre...
De meilleure...
Du genre que tu t'accroches comme à une étoile filante... contre toi, comme contre tout...

COMMUNE PRÉSENCE

tu es pressé d'écrire
comme si tu étais en retard sur la vie
s'il en est ainsi fais cortège à tes sources
hâte-toi
hâte-toi de transmettre
ta part de merveilleux de rébellion de bienfaisance
effectivement tu es en retard sur la vie
la vie inexprimable
la seule en fin de compte à laquelle tu acceptes de t'unir
celle qui t'es refusée chaque jour par les êtres et par les choses
dont tu obtiens péniblement de-ci de-là quelques fragments décharnés
au bout de combats sans merci
hors d'elle tout n'est qu'agonie soumise fin grossière
si tu rencontres la mort durant ton labeur
reçois-là comme la nuque en sueur trouve bon le mouchoir aride
en t'inclinant
si tu veux rire
offre ta soumission
jamais tes armes
tu as été créé pour des moments peu communs
modifie-toi disparais sans regret
au gré de la rigueur suave
quartier suivant quartier la liquidation du monde se poursuit
sans interruption
sans égarement

essaime la poussière
nul ne décèlera votre union.


René Char
Le Marteau sans maître (1934-1935)
....

Ça le fait, non ?
Moi et mes ridicules souffrances, mes pathétiques douleurs, mes minables blessures, tout d'un coup, ça ne veut plus rien dire.... non ?

On pourrait mourir sur un poème de René Char ?
Sans honte, non ? T'es pas d'accord ?
Et ça ferait même du bien de finir sur de l'exceptionnel....

Alors de minables radio-blogs, hein ?
Peanuts, tout ça !
Tant mieux si vous arrivez à entendre Piers Faccinni.... quelque chose d'utile, enfin !

Écrit par : Grabuge | 01 novembre 2006

bon, chais pas moi, ce que je disais c'est pour aider, des fois je sais , des fois je suppose mal ... bon ça va chuis blonde de l'intérieur moi aussi :o)))

Écrit par : les marques du plaisir | 01 novembre 2006

@ emcee

Tu es toute mignonne et je ne doute pas une seconde de ta bonne volonté, de ton enthousiasme et de ton optimisme...

Mais bon.... tu n'es pas tombée sur la bonne cliente.
Je ne voudrais pas te froisser mais je n'écris pas ici comme certains le font (avec de très bonnes raisons) pour se "soigner"....
D'accord ?

J'écris.... juste parce que j'en ai envie... rien de plus...
Et si je me soigne, je tiens à ce que ça ne regarde que moi.

Quand je déborde... ben voilà.... c'est rien de plus qu'un gars qui a trop bu et qui gerbe sur le port... entre les lattes... et demain on en verra plus rien...
Voilà...

Ne te méprends pas, ni toi ni les autres, je sais très bien que si j'écris, on me lis... logique....
C'est juste que je préfère une bonne claque dans le dos qu'un calin mouillé... parce que je ne suis pas certaine de supporter dignement la seconde hypothèse...
J'ai été claire sans être désagréable ?

Alors, si tu me fous une grande claque dans le dos en me disant que je suis une andouille de première, je risque de le prendre vachement mieux que si tu me pourris l'épaule avec des larmes de crocodile....
Ceci dit sans méchanceté aucune.... juste pour te prévenir... et que tu te comportes normalement !

Écrit par : Grabuge | 01 novembre 2006

@Grabuge : « Sans honte, non ? T'es pas d'accord ? »

Sans honte de manière générale, je ne peux qu'être d'accord. La honte est pure erreur et pure perte de temps

> « Et ça ferait même du bien de finir sur de l'exceptionnel... »

Chaque instant peut être exceptionnel, pour peu que nous en ayions la lucidité, l'intelligence. C'est rarement le cas, mais ce n'est pas une raison.
Ou disons le contraire : l'exceptionnel n'existe pas, ou s'il existe, il est sans intérêt.
La vie est faite d'un pour mille d'exceptionnel et de 999 pour mille de banal. Et encore : les bonnes années ! Il est donc temps de rendre le banal exceptionnel, sinon il va devenir exceptionnellement déprimant.
Mais c'est ce qui m'arrive, dis-tu ? Oui, si tu veux, mais ce n'est pas une raison. Et puis justement, au moins, là, je sais de quoi j'cause.

Cela dit, exceptionnel ou pas exceptionnel, cela ne fait pas une bonne raison pour "finir". De toute manière, à terme, tu auras à peu près le même goût du point de vue de l'asticot.

J'avais écrit "à peur près". Beau lapsus claviae.

Et puis René Char a raison, mais d'un autre côté c'est un con, aussi con que nous tiens : comment peut-on être « en retard sur la vie » quand la règle est que même en retard, tu ne peux être qu'à l'heure ? C'est le retard qui est illusion.

Et il dit « celle qui t'es refusée chaque jour par les êtres et par les choses
dont tu obtiens péniblement de-ci de-là quelques fragments décharnés »

Alors là, je ne dis plus rien.

Mais c'est pas une raison. C'est bien plus beau lorsque c'est inutile.

Écrit par : Swâmi Petaramesh | 01 novembre 2006

Y'a 3 jours on était le 29 octobre, et on pique-niquait au soleil par 27°C... Aujourd'hui on est le premier novembre et tout-à-l'heure je me gelais les couilles avec un gros blouson épais par 9°C sur mon vélo. Me disais que j'aurais du mettre le polaire. J'ai (encore) du attraper la triplemort.
Faut pas appeler ça de la dépression, faut appeler ça de la météorologie :-}

Écrit par : Swâmi Petaramesh | 01 novembre 2006

@ Grabuge,

Que tu aies décelé chez moi une certaine « bonne volonté », peut-être, mais de l' "enthousiasme" et de "l'optimisme", c’est plutôt surfait…

En postant ce commentaire, je ne cherchais ni à te « soigner » si à venir larmoyer sur ton blog. C’était plutôt ma façon à moi de te mettre une « claque dans le dos » un jour où plein de trucs tristes viennent nous hanter - mais je n’ai pas trouvé les mots justes pour le dire sans paraître abrupte.

Alors, désolée.

J’éviterai d’intervenir à l’avenir.

Je suis très mal à l’aise et, donc, maladroite, de toute façon, dans les relations virtuelles.

Écrit par : emcee | 02 novembre 2006

@ Emcee

N'en fais rien, surtout !
Ce n'est pas parce que je suis à vif un jour particulier que tu dois le prendre pour toi !!!
Si je t'ai blessée, je m'en excuse.
C'est pas mon jour.... je ne vois pas comment le dire autrement...
Mais en tout cas, je suis désolée de t'avoir blessée.

Écrit par : Grabuge | 02 novembre 2006

Claques (dans le dos) à toutes les deux, donc.
Et à tous les autres qui ont du vague à l'âme quand on sent l'hiver qui monte …
Je vous conseille un coup de soleil : la lecture de Zo d'Axa.
Détails sur le monde-citoyen.

Que la nuit vous soit douce.

Écrit par : Bernard Langlois | 02 novembre 2006

ça va mieux ce matin ?
Merci pour le tearing sky et merci à Swami pour la solution. Novembre, c'est juste de la convention sociale pour marquer des étapes et se donner des repères dans le temps, il n'est ni plus laid ni plus beau que les autres. Je pense en termes de saisons, hiver, printemps, été et automne. Elles nous marquent et nous n'aurons jamais la prétention de les marquer.
Elimine les noms que tu donnes aux jours et aux mois, où se trouve la différence ? observe la nature, caresse le vent, la lumière, parle aux plantes et aux astres la nuit, là, des débuts de réponses et des envies d'aller à la rencontre de quelque chose, inexprimable, tu ne sauras le dire. Mais, elle fait que chaque jour, tu apportes une part d'elle, sur ce blog, dans ton quotidien, aux autres. Tu ne sauras jamais ce que c'est car il n'y a pas de mots pour cela.
Je suis natif de cette saison-ci, et mon père que j'aimais beaucoup est parti un automne aussi, il a rendu l'âme, la tête dans mes bras. J'aurais aimé lui présenter mon fils pour qu'il joue avec lui, pour qu'il soit heureux et tout le truc "banalisé" autour. "banalisé" car ce n'est jamais banal...
Chez nous (musulmans bien ordinaires), les morts "regardent" les vivants, cela n'a rien de scientifique et c'est juste une façon de dire que la transmission est là.
voilà un commentaire bien confus et je ne sais si tu l'as mérité, mais c'est de bon coeur et pour toi.

Écrit par : younes | 02 novembre 2006

@ Grabuge
Claques dans le dos ;-)
@ younes
Chapeau bas!

Écrit par : Fleuryval | 02 novembre 2006

cher Fleuryval,

C'est bcp d'honneur pour moi. Merci pour cette marque de courtoisie :-)

Écrit par : younes | 02 novembre 2006

coucou Grabuge, ça va?

juste un petit bonjour en passant

baci baci

Écrit par : céleste | 03 novembre 2006

Il y a un moment de la journée que j'adore, c'est le moment où on s'endort. Vous savez, quand le corps se relâche, quand l'esprit abandonne ses défenses. La respiration se fait de plus en plus lente, profonde. Dans la pénombre, brille la lueur du radio-réveil avec ce petit point lumineux indiquant que la sonnerie du branle-bas matinal est déjà dans les starting-block. Mais vous vous en fichez. Pendant ce court passage vers le sommeil, plus rien ne semble pouvoir vous arriver.

La nuit s'empare de vous avec une sorte de volupté. Si vous êtes seul(e) (ou que l'autre dort), quelques ultimes fulgurances de désirs vous transpercent. Vous vous retournez sur le lit, agrippant l'oreiller, récupérant la couette. Il vous faut encore tenir. Tenir absolument. Ne pas vous laisser aspirer par le vide des rêves, ces salauds qui s'arrêtent toujours au moment du réveil. La journée a été trop courte, vous n'avez pas votre content. Votre coeur se met à battre, ta-toum, ta-toum, ta-toum... Vous êtes en sueur, haletant(e). Et l'autre, à côté, qui dort obstinément (ou qui n'est pas là) ! Hého, crétin, réveille-toi !

Vous n'avez pas le temps d'attendre la réponse à l'invective qui de toute façon n'a pas franchi la frontière de vos lèvres. La fatigue de nouveau vous enlace et vous entraîne. Une ultime question, cotonneuse mais insistante, flotte en écho dans votre esprit : "Y a-t-il eu aujourd'hui un seul instant, une seule seconde qui ait bouleversé ma journée ?"

Vous n'avez plus la force de continuer, vous rendez les armes. Vous dormez.

(Bonne nuit à toutes et à tous.)

Écrit par : Le Yéti | 04 novembre 2006

Hé bé...

J'ai entendu parler d'Estrosi alors ça éveillé ma curiosité et rappelé que j'ai vu pour la première fois à la télé ce comique qui me ferait moins rire si Sarkozy est élu...

Je lui avait consécré un billet pour lui tout seul...

http://www.taha.fr/blog/index.php?2006/09/19/66-ce-n-est-pas-digne-d-un-homme-d-etat

Écrit par : Farid TAHA | 06 novembre 2006

Bonjour Grabuge, un mois c'est long lorsque l'on a perdu la clé de l'évasion. Le dimache il n'y a pas de plombier alors de serrurier!

Écrit par : martingrall | 07 novembre 2006

Ronde de nuit ;-)

Écrit par : Fleuryval | 07 novembre 2006

C'est un peu long, ce silence! Je passe et je repasse: pas de lumière. Quelques vaillants viennent faire un tour à la bougie, sans succès.

Ca ne te fait donc rien que Bush, the boucher, s'en sorte avec les honneurs après avoir fait condamner le saddam pour des crimes collatéraux qui n'impliquent personne que lui?

Et que Chevènement se présente (j'ai pas compris à quoi)? Ca aussi, ça en bouge une sans émouvoir l'autre?

Et Fabioulus qui veut faire de Hulot son N°2? C'est quand même pas un tremblement de terre dans le Landernau, ça? Quand on pense qu'il a réussi à nous faire croire à une rédemption pendant un an et qu'au dernier moment, il se lâche ...

Allez, Grabuge, ce n'est pas à moi de relancer le truc, mais on aimerait avoir des nouvelles de tout ça (ou d'autres trucs, d'ailleurs) avec un bon morceau à écouter en prime.

Écrit par : emcee | 08 novembre 2006

Ronde du matin...
Dis donc, la danseuse, t'as une idée de la douleur derrière les cuisses quand tu vas essayer de reposer le pied sur ta barre?
Allez hop hop hop! On se lève, on se douche et on met les chaussons!

Écrit par : Fleuryval | 08 novembre 2006

Z'êtes bien urbains, tous....

J'ai plus ou moins répondu plus haut, ou plus tard, ou ailleurs, ou pas...

De toutes façons, vous n'avez pas le choix : c'est moi qui déciderai quand et où.

Écrit par : Grabuge | 08 novembre 2006

tiens un nouveau faccini! Merci Grabuge!

Écrit par : mrmaya | 10 novembre 2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu