Avertir le modérateur

23 novembre 2006

Dire oui

medium_yabasta.jpg

Mise au point nécessaire.
Et venant d'une Grabuge-Lilith, "non" radical ontologique, c'est assez savoureux...
Mais puisqu'il le faut, allons-y.

Dire oui

 

« Le oui caché en vous est plus fort que tous les non et tous les peut-être dont vous êtes malades, avec votre époque… »
Friedrich Nietzsche
Le Gai Savoir, livre cinquième - 377.

Tu sais bien, Passant, mon compagnon de route, les difficultés que nous rencontrons, ce contre quoi nous luttons, vent debout… Dans le silence assourdissant des ventres repus de nourritures correctement prescrites, dans le reflet des vitrines décorées avec l'or volé aux mains de ceux qui travaillent, dans les paroles sucrées de la pieuvre doxa des bien-pensants, tu reconnais la lame des tueurs de phrases, des massacreurs d'histoire, des équarrisseurs d'espérance.

Depuis le temps des bombes, des tombes, nous avons fait profession de vigilance, nos regards sont aussi aigus qu'un scalpel, nous nous sommes donnés pour tâche de traquer, partout dans et hors de nous, les truquages, les gestes de domination, les mots lâchés comme des molosses, la marque des maîtres derrière les paravents du pouvoir… Nous avons essayé, depuis longtemps, de ne plus croire aux prophètes, de ne pas faire signe à ceux qui nous traînent dans la boue, nous nous sommes jurés de ne faire confiance qu'à ceux qui crient.

Nous avons appris, malgré le peep-show cathodique, à voir derrière leurs images glacées les dents des marchands. Toi et moi, camarade ordinaire, nous avons pris des chemins nouveaux, emprunté des routes pas encore ouvertes, osé penser à contre-courant, pour que restent en quelques endroits des poches de résistance. Si le « moi se pose en s'opposant » : alors nous voilà bien installés. En ces temps où les ruses des pouvoirs sont multipliées par les milliards de liens de notre servitude volontaire, nous avons eu raison de dire non. Il y avait urgence à savoir ce que nous ne voulions pas être, ni faire, ni dire. Il faut toujours, d'abord, comme l'enfant qui se construit, dire non à ce qui menace, ce qui pense à notre place, ce qui nous courbe vers le sol comme une fleur qui meurt de soif. Gardons ces armes, les jours que nous vivons demandent une extrême détermination pour ne pas sombrer dans les béatitudes que l'on nous fabrique.

Mais aujourd'hui, il nous faut aller plus loin. Parce que l'autre ennemi qui nous guette s'appelle cynisme, désenchantement, négation systématique, relativisme blafard où tout se vaut et rien ne vaut jamais rien. Il ne faudrait pas que le non salutaire torde nos bouches en un rictus figé de haine du monde. Détruisons les idoles à coup de marteau, soyons de la dynamite, mais n'oublions pas de dire oui aux lendemains que nous rêvons, à toutes les secondes que nous vivons. Dire oui, c'est maintenant.

Je n'ai pas à te convaincre, passant ordinaire, ni à te présenter la mienne liste de ce qui vaut la peine d'être fait, dit ou vécu. Tu as ton propre chemin et nous nous rejoignons bien avant l'horizon. Nous marchons ensemble, parce que nous le voulons, parce que nous prenons le risque amoureux du combat partagé. Parce que nous pensons que la posture esthétique ne vaut qu'en tant qu'elle est aussi politique des formes, des phrases, du rapport au monde. Parce qu'il faut agir et rêver, jamais l'un sans l'autre, sinon nous n'y arriverons jamais, la beauté de l'utopie est dans les actes d'aujourd'hui, autant que le rêve est vrai.

A ceux que ces mots ennuient, aux cœurs gelés, aux penseurs de l'abîme, prédisons-leur une prochaine période de glaciation très sévère. Le nihilisme fait le lit des programmes sectaires, des sauveurs de l'humanité (« malheur au pays qui a besoin de héros », disait Brecht), des marcheurs au pas… Si rien ne vaut rien, pourquoi pas la décadence, l'ironique inaction, la capitulation des corps ? Non à ceux qui ne savent jamais dire oui.

Il est temps de construire.


Sergio Guagliardi
© Passant n°40-41 [mai 2002 - septembre 2002]

 

Capisce ? 

 

Bande-son : Rage against the machine - Take the power back

21 novembre 2006

Couleur Clémentine

Ce sont successivement Swâmi et Agnès qui m'ont mise sur la piste...

Ça s'appelle un "buzz"... et celui-là, il me plaît bien.

C'est un très long entretien de Clémentine Autain dégustant sa quiche "bleu/noix" dans un resto, avec l'apparition fortuite et impromptue de John-Paul Lepers débarquant comme une mouche dans le potage.
C'est surtout une parole en liberté, qu'on en pense ce que l'on veut.
C'est du fond.
Du "pieds dans le plat".
C'est ce qu'on ne voit plus sur nos TV, une parole qu'on ne coupe pas toutes les 13 secondes, qu'on laisse s'aérer, prendre son élan, se développer.
Et ça, ça fait un bien fou...

Qu'on soit d'accord ou non avec ce que dit Clémentine Autain, regarder de A à Z cette entrevue, écouter, est une forme de négatif total du discours d'une Ségolène Royal formatée dans les codes antédiluviens de la parole politique qui ne mange pas de pain et qui se fout ouvertement de votre bobinette.

A vous de voir...

 

15 novembre 2006

La leçon

A méditer par certains, non ?

Trop contente pour trouver mes mots, là...
C'est Bourdieu qui doit danser dans sa tombe... sur ÇA !

Bande-son : Noir Désir - En route pour la joie

14 novembre 2006

Grenouillages entre "amis"

medium_meetings.jpg

Tout le monde se regroupe ! Vite fait ! Fissa !

Le gouvernement promet des aides pour les entreprises prêtes à investir dans "Libération"

On vit vraiment une époque formidable...

Politis n'a semble-t'il pas rameuté autant d'infirmières (libérales et déconventionnées, bien entendu !) à son chevet que Libération.
Le premier qui s'en étonne a droit à trois cours gratuits d'Acadomia par une feignasse d'enseignant (version Pimprenelle), sur "Comment me guérir d'une naîveté confondante ?"

Ils sont venus, il sont tous là...
Dès qu'ils ont entendu ce cri...
Elle va mourir laaaaaaaaaaaaaaaa... 

Zut... la quoi ?
La presse de "gôche" ouverte ?
Le bréviaire du lycaon socialo-libéral ?
L'alibi de la fausse opposition ?

Allez savoir...

Toujours est-il que le coup de Jarnac d'un Joffrin, grand déontologue du "Gala des riches", au moustachu Plenel, ex-Roi du Téléachat sur LCI, semble en émoustiller plus d'un...

Quelle "décadanse des canards" faussement "déchaînés"...

Ainsi donc, les starlettes de l'analyse généreusement octroyée aux petits enfants perdus que nous sommes, nous les "neo-staliniens" selon Philippe Val, entre deux encarts de pub, celles qui dansent dans les cimetières... surtout quand c'est Bourdieu qu'on enterre, vont nous entamer la dernière gigue à la mode ?

Je pouffe.
Et j'ouvre Politis...

Tiens !
En parlant de Bourdieu, voici ce qu'écrivait Michel Onfray dans "Célébration du Génie colérique" (notez bien de qui est la phrase en exergue du chapitre...) :

Lire la suite

09 novembre 2006

Des télescopages rigolos...

medium_agony.jpg

Deux dépêches d'agence qui tombent quasiment en même temps et qui nous font toucher du doigt de la façon la plus violente qui soit le gouffre qui sépare ceux qui sont censés avoir tout et ceux qui sont supposés n'avoir rien....

Avoir un chien serait une promesse de bonheur et de santé

et....

Après l'enfant unique, Pékin lance la politique du "chien unique"

Alors on peut se marrer sur la déculottée de Bush, hurler sur le massacre de Beït Hannoun, gloser sur la putasserie racoleuse et populiste de la réforme du permis à points... pas grave.

Plus proche...
Sur les dépêches d'agences d'aujourdh'ui, on a un rapport de l'INSEE qui affirme que le taux de pauvreté en France a reculé entre 1996 et 2004.

Pas de bol, France Info, depuis potron-minet, ouvre tous ses flashs sur l'étude du Secours Catholique qui affirme le contraire et pointe l'aggravation de la pauvreté en France...
Ça fait désordre... mais parions que ça ne dérangera ni la moumoute de PPDA ce soir, ni les sourcils de cocker de Pujadas...

A ce sujet et pour que vous ne mourriez pas totalement idiots, je vous donne la bonne adresse pour savoir où notre belle France va et dans quel mur :

Observatoire des inégalités

Bande-son : Bérurier Noir - Manifeste
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu