Avertir le modérateur

20 décembre 2006

I had a nightmare...

medium_sdf.jpg

Or donc, Sa majesté Karcher 1er, dans un mouvement de menton volontaire, a décrété de toute sa hauteur : "Je veux si je suis élu président de la République que d'ici à deux ans plus personne ne soit obligé de dormir sur le trottoir et d'y mourir de froid"...

Attardons-nous deux minutes sur les mots.

A-t'il dit "plus personne ne sera SDF" ? Non.
A-t'il dit "tout le monde aura droit à un logement" ? Non plus.

Quasiment tous les commentateurs de cette promesse ont relevé que notre Kanichabouch à nous qu'on a n'avait nullement précisé le comment de la chose.
Simple pourtant : il suffit de relire l'action de notre Ministre de l'Intérieur en surchauffe perpétuelle.
Y a-t'il quelqu'un dans la salle qui se souvienne de la Loi sur la Sécurité Intérieure ?
Je sais bien que les peuples sont oublieux et qu'ils ont la mémoire courte quand il s'agit de leurs libertés civiles et publiques mais revenons un peu en arrière...

La Loi sur la Sécurité Intérieure, la LSI ou Loi Sarkozy II a été votée en mars 2003, instaurant une série de nouveaux délits et de nouvelles sanctions concernant la prostitution, la mendicité, les gens du voyage, les squatteurs, les rassemblements dans les halls d'immeubles, entre autres.

Alors, faisons un cauchemar... 

Mai 2007 : Karcher 1er est élu Président de l'État français policier... oups... pardon... de la République française...
Les législatives ayant lieu en Juin, il est à la bourre... on ne sait jamais... les français ont l'esprit de contradiction et pourraient dans un élan farceur, donner la majorité parlementaire à l'opposition...

Karcher 1er fait donc modifier fissa quelques articles de sa loi sur la sécurité intérieure : il a le choix !

Il peut modifier l'article L. 126-3 (Art. L. 126-3. - Les voies de fait ou la menace de commettre des violences contre une personne, ou l'entrave apportée, de manière délibérée, à l'accès et à la libre circulation des personnes ou au bon fonctionnement des dispositifs de sécurité et de sûreté, lorsqu'elles sont commises en réunion de plusieurs auteurs ou complices, dans les entrées, cages d'escaliers ou autres parties communes d'immeubles collectifs d'habitation, sont punies de deux mois d'emprisonnement et de 3 750 € d'amende.) en y incluant les trottoirs de nos bonnes villes.
Il peut modifier l'article 322-4-1 ( Art. 322-4-1. - I.- Le fait de s'installer, en réunion, sur ou dans un bien immobilier appartenant à autrui, en vue d'y établir une habitation, sans être en mesure de justifier de l'autorisation du propriétaire ou du titulaire du droit réel d'usage de ce bien, est puni de six mois d'emprisonnement et 3 000 Euros d'amende.) en y incluant l'occupation de la voie publique.

En gros... il a les moyens... et il les utilise.

A partir de la promulgation des amendement à la LSI et aux périodes charnières que sont les fêtes de fin d'année et de la sur-consommation réunies, nos pandores ont donc tout loisir de rafler tout contrevenant, muni d'une tente ou pas.
De le déporter de force dans le lieu de rétention de son choix pour que la foule acheteuse n'ait plus à subir quotidiennement la mauvaise conscience du consommateur heureux, ni les touristes à coudre leurs dollars et leurs American Express dans la doublure de leurs poches comme le leur conseillent leurs tour-operators...

Pari tenu : plus un SDF sur les trottoirs illuminés de nos réveillons. 

Alors ? Y en a-t'il encore pour s'étonner que Karcher 1er n'ait pas expliqué COMMENT il allait s'y prendre pour que "d'ici à deux ans plus personne ne soit obligé de dormir sur le trottoir et d'y mourir de froid" ?

A moins qu'on ne le sache que trop bien dans les "milieux autorisés" mais que l'on fasse semblant de ne pas s'en douter.

Vous ne pourrez pas dire que vous n'avez pas été prévenus...

 

Adblock
Adblock
Adblock
Adblock
Adblock
Adblock
Adblock
Adblock
Adblock
Adblock
Adblock
Adblock
Adblock
Adblock
Adblock
Adblock
Adblock
Adblock
Adblock
Adblock
Adblock
Adblock
Adblock
Adblock
Adblock
Bande-son : Jacques Higelin - Amor Doloroso - Ici, C'Est L'Enfer

Commentaires

Possible, effectivement.
Soulignons que Villepin ne cesse de se démener, ces derniers jours, pour claironner qu'il existe des places en centres d'hébergement en Ile de France. Suffit d'OBLIGER les SDF à y aller. Tant pis s'ils déplorent l'insécurité et l'alcoolisme qui y sévissent.

Écrit par : Olivier Bonnet | 20 décembre 2006

@ Olivierito

Plus que possible. Hautement probable !
Tout dans le fonctionnement de Sarkozy induit ce genre de solution.
Quant à l'attitude du gouvernement en place, elle n'est pas différente de ses prédécesseurs, qu'ils soient de droite ou de gauche.
Balancer l'image aseptisée de "places libres en hébergement d'urgence" sans montrer la réalité des dites "places"...
Je propose à Villepin, Vautrin et quelques autres de passer leurs vacances d'hiver dans un CHRS au lieu d'un chalet à Megève... histoire de leur apprendre à crever en fermant leur gueule...

Écrit par : Grabuge | 20 décembre 2006

D'accord à 100% évidemment.
Et en même temps - chacun ses manies - je ne me lasse pas de répéter que la "gauche" n'a pas mieux fait, que les SDF crevaient sous Jospin comme sous Raffarin et Villepin (y aurait un problème avec les Premiers dont le nom se termine par "-in", hein?)
Et aussi, le misérable Canal Circus parisien, depuis trois jours, avec tous ces connards qui vont dormir sous la tente avec des pauvres pour-voir-comment-ça-fait, me fait gerber. Grave.

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 20 décembre 2006

je suis comme SEB le thème voir les indiens dans leur reserve me fait drole! constater que tous les politiques font et ont fait pareil me désole! Nous sommes dans un stade ou l'on a perdu la colère! sommes des sepents sans sonnette.

Écrit par : martingrall | 21 décembre 2006

Jospin est de gauche?!!!...

Ah oui, tu veux dire genre Mitterrand quoi, genre Ségolène. Genre désolé les pauvres mais on peut rien pour vous, c'est comme ça, c'est la Bourse, la Croissance, la Mondialisation, la BCE, mon caviar au petit déj. On va vous prêter des tentes mais les abimez pas, hein, ça coûte du pognon. Pis arrêtez de faire la manche tout le temps, ça fait chier les nouveaux riches, c'est-à-dire les futurs pauvres, qui ont bien des soucis pasque tout augmente. Joyeux Noël, les pauvres!

Ma colère elle est toujours là.
Si je savais quoi en faire...!

Écrit par : Sînziana | 21 décembre 2006

écoeurant!

quand je raconte mes voyages en inde, il y a toujours une "bonne âme" pour dire "ah moi, tous ces pauvres je ne pourrais pas"

stupide, je ne vais pas comparer les souffrances, la pauvreté en occident est terriblement injuste et ses victimes souffrent aussi du froid, du rejet, de l'indifférence.
mais la "bonne âme" ne les voit pas, et si elle les voit elle dira "C'est de leur faute, z'ont qu'à aller bosser comme tout le monde"

je refuse de croire que l'etat n'a pas les moyens de les secourir, c'est une volonté politique imbécile.

quant aux moyens qu'utiliserait le nain de Neuilly...on peut imaginer le pire

Écrit par : céleste | 21 décembre 2006

bah ... s'ils acceptent d'aller crever au fond des bois de seine et marne, ... ils seront plus sur les trottoirs ...
a part ça, hier soir le caniche à notre dame du marais a été minable , comme à son habitude, sur canal ...

Écrit par : les marques du plaisir | 21 décembre 2006

Eh oh !
Mais j'ai jamais dit que la gauche avait fait mieux ou plus !
J'ai même dit le contraire dès mon premier commentaire...
Tûûûdjûûû...
Je vous rappelle que ce sont des municipalités de "gauche" qui, les premières ont pondu les arrêtés anti-mendicité (j'en sais quelque chose... croyez-moi !).

Le sujet du jour était le décryptage des non-dits Sarkoziens...

Pour ce qui est de l'opération des enfants de Don Quichotte, je suis plus nuancée que vous : ça ne peut pas faire de mal à certains de toucher du doigt la réalité bien crade, bien dure, bien douloureuse et terrifiante d'avoir à passer la nuit dehors.
Peut-être que d'aucuns iront là-bas pour se donner bonne conscience mais je suis bien certaine que l'expérience va les faire tomber par terre très très vite.
C'est le genre de truc qui te marque à vie (et là aussi, je sais TRES BIEN de quoi je cause).
Même si tu retournes dans ton petit chez-toi bien douillet...
Je suis certaine qu'ils ne vivront plus leur "confort" de la même façon et que leurs nuits seront moins paisibles...
Et c'est toujours ça de gagné...

Écrit par : Grabuge | 21 décembre 2006

''ça ne peut pas faire de mal à certains de toucher du doigt la réalité bien crade, bien dure, bien douloureuse et terrifiante d'avoir à passer la nuit dehors.''

J'aime quand tu signes ce genre d'utopies.
La photo est superbe, prise comme ça, à égalité (pas de haut!).

J'ai remarqué parfois que les gens n'osent pas s'asseoir à côté des SDF dans le métro. C'est cruel, cette forme de distance froide, et puis j'ai le sentiment d'être lâche ou égoïste car je me dis que leur donner de l'argent est un geste indigne. En même temps, ils en ont besoin, même très besoin. Effrayante, cette laideur intérieure.

Écrit par : younes | 21 décembre 2006

@ Younes

Ce n'est pas de l'utopie.
Je suis persuadée par l'exemple vécu qu'on ne sort pas indemne de ce genre d'expérience.

Et oui, il n'y a rien de pire que le regard qui glisse sans voir pour un SDF.
Quand je dis "Je suis rien", je ne dis pas "Je ne suis rien"...
Nuance qui peut passer inaperçue mais qui signifie l'essence de cet état d'intouchable européen que sont les SDF.

Écrit par : Grabuge | 21 décembre 2006

dans le même ordre d'idée, j'ai toujours préconisé un séjour de détention de 30 jours en maison d'arrét pour les magistrats et avocats ... juste pour "réaliser" ...

@ Younes ... je me souviens de ce flot , dans les couloirs de la station montmartre, qui , soigneusement, évitait un gars tombé, le nez en sang, pas lui marcher dessus, non, mais surtout ne pas prendre le risque de s'arréter ... de tendre la main ... même de voir ... pas risquer de se laisser envahir par autre chose que cette "honte", bien confortable, qui habite ceux qui ont bien sagement intégré leur soumission, et qui finissent par y prendre du plaisir, et par hair ceux qui la leur rappellent ...

pour les autres, il reste cette rage ... qui nous tient plus ou moins debout ... selon les jours ... mais parfois, la position du tireur couché est pas la plus mauvaise ... La rage ... la rabia ...
@ certains, ... suffisait de voir ce pauvre con

Écrit par : les marques du plaisir | 21 décembre 2006

oups y a un morceau qui a sauté ...
donc suffisait de voir ce pauvre con de malek b ... pour savoir que y a pas plus à attendre du coté du PS , version Mitterrand, Jospin, ou Ségosky ... que du coté des Vautrin Sarkozy ...
Que rien ne change pasqu'il est des fonds de commerce fort juteux, pasqu'il est des repoussoirs qui valent tous les valiums sociaux ...

Écrit par : les marques du plaisir | 21 décembre 2006

J'aime bien quand tu m'appelles Olivierito ;-)))

Écrit par : Olivier Bonnet | 21 décembre 2006

Kestufous, Sînziana?
?
?
?

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 21 décembre 2006

Bonjour
Je sais que ce qui suit n’est pas directement un commentaire sur votre post d’origine, mais… ce matin encore à la télé, un reportage larmoyant sur la pénurie de médecins dans certaines régions me fait réagir.
Je me souviens que, dans les années 50/60, ma mère me conduisait au moins 2 fois par an au « dispensaire ». Y officiaient des médecins fonctionnaires dont les revenus étaient certes loin de ceux des « libéraux », mais dont la vocation ne faisait aucun doute.
ON nous a fourré dans le crâne que la médecine « sociale » était une médecine au rabais, au bénéfice, bien sûr du secteur libéral et de mutuelles hors de prix. Mais au moins elle avait le mérite de permettre aux plus pauvres de consulter, de se soigner.
Quand on voit le déplorable état sanitaire de nombre de SDF et de travailleurs pauvres, quand on sait que le temps d’attente pour obtenir une consultation ophtalmologique est de 10 mois dans certains département du Nord, quand on sait ce que coûtent en « dépassement d’honoraires » certaines interventions chirurgicales… il y a de quoi se mettre en colère.
Quel ministre aura enfin le courage de reconnaître que, pour certains, se soigner, « préserver son capital bucco-dentaire », de s’équiper de lunettes à sa vue… est devenu un luxe ?
Le refus de certains médecins de même accorder un rendez-vous aux bénéficiaires de la CMU est un scandale écœurant.
Voilà je n’irai pas plus loin pour le moment sous peine de m’étouffer de rage.
Désolé de ce coup de gueule qui pourrait vous sembler hors sujet. Si c’est trop manifestement le cas, zappez, je n’en serai pas vexé et continuerai à vous lire avec autant d’intérêt.

Écrit par : Michel Destouches | 22 décembre 2006

pas si hors sujet que ça ... je me souviens de mes années "9-3" ... de ces médecins, kinés, infirmiers fonctionnaires du centre municipal de santé ...
parait qu'ils introduisaient une distorsion inadmissible dans le sacro saint marché ... donc exit ...
les années Mitterrand ont vu le début de la fonte des "odieux avantages acquis" ... et depuis, c'est juste une accélération ...
et c'est pas prés de s'arréter, ont décidé certains ... pour préserver leurs petits strapontins ...
dans 10 000 ans, quand le marché gouvernera tout, nous en verrons les bénéfices, il parait, en attendant, parait qu'il faut qu'on paye le prix de la "modernisation" ...
La rabia ...

Écrit par : les marques du plaisir | 22 décembre 2006

plus les jours passent plus je doute de cette manifestation de solidarité
si certains - peu- sont vraiment corps et âme avec eux et vivent leur convictions de façon tangible dans la durée,
d'autres iront faire un petit tour, carte bleue et portable en poche, avant de retourner à leurs achats de noel, dinde et marrons, et oublieront vite les sdf et leurs tentes
peut etre meme qu'ils trouveront un beau jour que ça gache qd meme le paysage, ces tentes
et qu'en e st-il de ces journlaistes enthousiastes, au JT, avec leur mine de circonstance, qui fustigent les egoistes , invitent-ils leur sdf à leur table de réveillon ?

c'est si facile d'user des mots et de quelque s heures de compassion et de bons sentiments

la réalité, la vraie n'est-elle un pays qui se contrefiche de tous ces gens miséreux et précaires pouvu que la plupart aient leur console, leur pc, leur portable, leur vacances, leur salaires et leurs primes, n'ets-ce pas la majorité qui va tjs, (mais alors ..TOuJOURS) vous expliquer qu'ils ne donnent pas par principe aux clochards parce qu'ils sont faux , rusés, malhonnetes et que s'ils le voulaient ils trouveraient à bosser
n'est-ce pas cela la réalité ?
n'assiste t-on pas à une manifestation charitable de fete de noel, avec cette espèce de chaleur judéo chrétienne fugace qui nous habite le temps de quelques jours

plus le temps passe, plus je doute
et ça me fait mal de douter
parce que eux...enfin, certains, précaires, sous leur tente à l'année, pas en villégiature, y croient à cette solidarité...

Écrit par : lesyeux | 22 décembre 2006

Géniale, la photo.
Imagine juste (sans faire de pub à MAQDJ'A) la position du tireur couché. Ou l'intifaboum.
Quand t'as plus rien à perdre, tu peux encore filer les collants.
Joyeux Noël

Écrit par : Fleuryval | 22 décembre 2006

Cet article est une véritable cauchemar! Pourvu qu'il ne soit pas prémonitoire!

Écrit par : krissolo | 24 décembre 2006

Je passe juste t'embrasser très fort et te souhaiter un joyeux Noël :-)

Écrit par : Olivier Bonnet | 25 décembre 2006

Tout pareil qu'Olive Dubodubon!

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 25 décembre 2006

Joyeux noël, Il parait que ça manque de neige et de sapin sous les ponts! tain, on s'est loupé quelque part plutôt quelqueS partS Bisous d'oursdenoel! 2 janvier hasard de la pollution ils deviennent loups dit-on!

Écrit par : martingrall | 26 décembre 2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu