Avertir le modérateur

29 janvier 2007

Des miséreux et des peigne-cul...

medium_demotivation.jpg
 

Je ne pense pas d'une folle utilité de décrire mon état d'esprit à lire ce qui agite le petit monde des media...
Une image valant mieux que cent discours, à ce qu'il paraît (quoiqu'à bien y réfléchir, ce puisse être discutable...), vous avez une cartographie peu ou prou exacte de mon abattement.

Il faut dire que les déceptions s'empilent telles des mille-feuilles.

La course au trésor en vogue semble être celle de "la meilleure bourde de la journée".
Les "alter" s'empaillent avec mention spéciale à la mouvance MGB qui a fait de "Bellaciao" la kalachnikov à dézinguer tout ce qui bouge.
Tout le monde continue à se foutre des morts en Irak, au Darfour, en Guinée ou ailleurs.
Mon bac à sable préféré se voit pollué par un peigne-cul.

Que voulez-vous que je vous dise ?
Rien, justement.
Je préfère revenir un temps à mon usage de "passeuse de mots".

C'est un texte que j'avais lu il y a deux mois et que j'avais trouvé à la fois beau et désespérant.
Et surtout tellement significatif d'une situation que tout le monde connaît depuis des années mais qui semble échapper à toute rationalisation.

C'est l'histoire de Ghassan et Anita... 


Bande-son : Nine Inch Nails - All The Love In The World

Lire la suite

26 janvier 2007

Clémentine "Anastasie" Autain ?

medium_-ciseaux-mouchette-eteignoir-fer.jpg

Petite anecdote marrante... et instructive !

Ce matin, allant baguenauder sur le blog de Clémentaine Autain, j'y lis le commentaire d'une certaine "Blanche" (pas de mail, pas de blog... donc elle pourrait s'appeler Fernande ou Pierre-Henri) tel que suit (les fautes d'orthographes sont bien évidemment de notre chère "Blanche") :

Commentaire de Blanche
Date: 25 janvier 2007, 22:44

Ce soir, juste envie d’en rire.
Je sors de faire un petit sur le site des signataires de Bové des fois que j’y trouverai des connaissances … Pas beaucoup de collègues pour ne pas dire aucun.

Par contre, on rencontre quelques doubles clic, voir des triples (Caroline Baudinière, “doctorante”. sur 75019, arrête de cliquer !!). Ca ne va pas renversé la tendance, mais tout de même, ça ne fais pas très sérieux.

Ce qui m’attriste le plus, c’est quand je lis sur le Rhône Alpes : Swâmi Petaramesh - Gourou de secte.

Alors là, effectivement la crédibilité en prend un sacré coup. Ce soir j’en ris … parce que je suis bien tournée … Mais flute, la volonté n’est que de faire du chiffre ?

Pour les applaudisseurs de Bové Président, soyez un peu sérieux !!!

Réprimant un douloureux fou-rire au vu de l'état de ma gorge que je soigne à l'infusion de thym, je ne peux m'empêcher de répondre à "Blanche", sous mon pseudo habituel qui, lui, est sourcé, avec adresse e-mail et URL de blog.

Pauvre Blanche !

"Swâmi Petaramesh" est le pseudo fort connu d'un blogueur tout aussi connu.
Faut-il être benêt pour ne pas avoir saisi l'ironie du "Petaramesh" !
Si vous allez sur son blog, vous verrez qu'il fait effectivement campagne pour la candidature de Bové... après avoir auparavant appelé à la candidature de Clémentine (ou de Salesse), du temps ou Besançenot et Buffet n'avaient pas encore cassé le mouvement.
Et si vous réfléchissez deux minutes, vous comprendrez que quand on est chômeur, on ne fait pas le malin à donner sa véritable identité sur le Net pour que des DRH de tous poils vous rayent définitivement du "marché du travail"...

En vous paraphrasant...
"Pour les mal-comprenants, un peu de sérieux !"

PS : Au cas où vos synapses ne fonctionneraient toujours pas, je vous précise que mes parents ne m'ont pas baptisée "Grabuge" à la naissance... sûrement parce que je n'ai pas de "collègues" (et donc de boulot).
PS2 : Nul doute que Swâmi passera ici vous pondre un des billets rigolos dont il a le secret.

Franchement pas de quoi appeler les pompiers ou la maréchaussée... juste une mise au point amusée... 

Les commentaires étant modérés a priori chez Clémentine (ce qui est tout à fait compréhensible étant donné la surface de sa notoriété), j'attends patiemment de voir si le mien passe la grille d'entrée et les plantons qui font le pied de grue.
Une dizaine de minutes après, c'est bien le cas et je me dis :"Chouette ! Ils ne sont pas crétins chez Clémentine !"... et m'en va me refaire une tisane.

Une heure passe.
Crachotant et toussotant, je m'en reviens voir si une réaction quelconque a été publiée à mon texte (qui, rappelons-le est exact alors que celui de "Blanche" ne l'est pas...) et là, surprise !, mon commentaire a sauté ! Pffuittt !

Étonnant, non ? comme aurait dit notre Gourou en chef, Pierrâmi Desprogeamesh...
Je viens de vérifier à nouveau juste avant de poster mon coup de griffe... même motif (c'est-à-dire "sans motif")... même punition...

Morale de l'histoire :
Vous vous appelez "Blanche" (ou Colette, ou Charles-Édouard), vous n'avez aucun humour, aucune curiosité, aucune syntaxe valable excusant les deux lacunes prédédemment citées mais vous essayez vainement de décrédibiliser une pétition qui a dépassé les 30.000 signataires en tentant de faire croire qu'elle est soit signée par des robots, soit par des bargeots, vous avez droit de cité chez Clémentine Autain.
Vous vous surnommez "Grabuge" (pour les mêmes raisons que Swâmi... est Swâmi), vous corrigez une erreur, vous donnez dans l'ironie sans insulte, vous fournissez votre adresse histoire de pas donner du grain à moudre aux paranos et autres mauvais joueurs qui voient des signatures fantômes partout... vous êtes censuré !
Certes après un temps de reflexion mais censuré tout de même...
Tsst... tsst... "les cerises sont blettes"... je répète... "les cerises sont blettes"... Pom-pom-pom-pom...

Vous savez quoi ?
Ça confirme que le Moustachu est bien The Right One at the Right Place...

Ça confirme aussi que je préfèrerai toujours un Braouzec aussi juste qu'émouvant et qui a d'ailleurs été l'orateur le plus follement acclamé à la fameuse réunion de Montreuil du 20/01/07 (plus que Bové lui-même ! C'est dire !) aux récupérateurs adeptes de la double mangeoire... 


Bande-son : Dupain - Les vivants

25 janvier 2007

Enlarge your grave... le retour

medium_Afrique-Enfant-SIDA-1.jpg

C'est passé inaperçu, bien sûr...
Quoi de plus normal puisque la "loi du marché" est devenue doxa incontournable et que sont taxés d'extrême ou de gauchisme tous ceux qui ne reconnaissent aucune inéluctabilité, ni même sérieux, aux théories de fous-furieux comme Friedman ou Hayeck.


Rien que d'habituel.
On n'y fait quasiment presque plus attention tant elles défilent comme à la parade, ces fermetures d'unités ou d'usines, ces rachats, ces restructurations... puisqu'on vous dit que c'est I-NÉ-LUC-TA-BLE !

Seulement, vous arrivez à la petite phrase qui n'a rien d'une cerise sur le gâteau mais bien plutôt de goutte qui fait déborder le vase.
Apparemment, ça a tout l'air d'une bonne nouvelle : "La partie dite PGM (Pfizer global manufacturing) du site, qui emploie aujourd'hui 680 personnes et fabrique des médicaments dont 80% de la production du Viagra, n'est pas touchée par la réorganisation mondiale."

Et là, vous la tenez la matraque à mettre du plomb dans le crâne de tous les thuriféraires de la "loi du marché", du "libre-échange", de l'OMC, des Kanichokanichabouch de la baronnie blogomerdouillasse.
La "réorganisation mondiale", que pudiquement et hypocritement ces choses-là sont dites !, c'est Viagra à tous les étages et des centaines d'anti-dépresseurs à gogo.
Mais pour les enfants africains sidéens, savez-vous combien de médicaments en développement ?
Zéro.
ZÉRO...
Vous avez bien lu, inutile de vous frotter les yeux.
Pourquoi ?
Parce que seule une poignée de gamins sont atteints du SIDA en Occident.
En Afrique, c'est un demi-million de mômes qui en meurent.
Par an
.

Les industries pharmaceutiques vous la joueront pathos de crocodile, la main sur le coeur, en prétendant avoir cédé les brevets pour l'Afrique (ce qui n'est pas vrai au demeurant)... oubliant soigneusement de préciser que c'est totalement hors-sujet puisque les thérapies pour adultes ne conviennent pas du tout aux enfants, que les dosages adéquat sont inconnus et que, pour toute réponse aux interrogations des médecins de terrain, on leur dit... DE LES COUPER ! Si, si !
Parfois le composé actif n'est même pas également réparti dans la pilule.

Mais tout ça n'est pas bien grave puisque l'unité qui produit du Viagra à 80% à Pocé-sur-Cisse, elle, pourra continuer à vivre et faire du profit.
C'est ça, la loi du marché.
C'est ça, le libéralisme économique.
C'est parler des marchés, pas des gens.
Et quand on vous dit "marché", comprenez bien !
Un marché n'est pas la quantité de besoins, un marché c'est une cible qui a les moyens financiers de se payer la vie. Dommage que le petit africain atteint de SIDA n'ait pas assez dans sa tirelire... oups ! Pardon... il n'a jamais vu une tirelire. Il ne doit même pas savoir ce que c'est.

Alors, je vous attends de pied ferme, les chantres de la "liberté économique".
Allez regarder vos mômes dormir paisiblement parce que vous avez eu le choix entre une trentaine d'anti-tussifs différents pour passer une nuit tranquille.
Refermez doucement la porte derrière vous pour ne pas les réveiller... et venez me chanter les joies du marché.
Pour être tout à fait franche, il est fort probable que je vous démolisse la tronche à coup de poêle en fonte même pas émaillée...


Bande-son : Alain Bashung - Ma petite entreprise
 
 
ÉDIT de 20:25
Il semblerait que les commentaires pour ce billet ne fonctionnent pas...
Je me suis dit que le titre original "Enlarge your penis" déplaisait et l'ai donc modifié en "Enlarge your grave" (admirez le saut sémantique !)... Rien...
J'ai donc mailé Jamal le Magicien... alors patience !
Cet Édit s'autodétruira quand The Wizard aura sorti sa baguette magique et sa poudre de Perlinpinpin...
 
ÉDIT de 15:00... "le lendemain elle était souriante"
OK... Jamal faisant la marmotte (ce qui se comprend vu le temps), j'ai bidouillé jusqu'à trouver le "hic"...
Vous savez quoi ? Ben 20minutes.fr n'aime pas du tout que le lien permanent d'un billet soit un titre comme "Enlarge your grave"...
Ne me demandez pas pourquoi ! J'ai pourtant enlevé le gros mot "penis" mais rien à faire...
N'emêche que là, ça marche... défoulez-vous ! 

20 janvier 2007

Hilare je suis

Si vous ne voyez pas d'animation... vous avez ratez quelque chose... ou vous êtes fâché avec le Flash...


Bon.
Pour tout vous dire, je ne l'ai jamais apprécié.
Trop semblable au Kanichabouch. Pressé. Hargneux. D'une ambition qui frôle la stratosphère. Cabotin mais fort mauvais comédien à l'instar du Gauleiter de Neuilly...

Déjà, quand il s'est fait voler son NPS lors du congrès du Mans, il y avait anguille sous roche...
Fallait-il qu'il leur ait fait dans les bottes à ses petits camarades pour qu'ils l'éjectent ainsi d'un coup d'épaule dans le fossé !
Mais Montebourg est un homme pressé alors il fonde Rénover maintenant...
Pour se vendre à la Nelly Olson poitevine à la première occasion !
N'en jetez plus : la coupe est pleine...

Et puis ZE bourde. Soit.

Mais finalement, ce qui me fait le plus rire dans cette histoire, c'est la façon catastrophique dont Pimprenelle et Flanby ont géré la chose.
Parce que le coup du "Au piquet ! Face au mur ! Dans le coin ! Et avec bonnet d'âne et pancarte dans le dos !", quand on n'ose même pas taper sur le bout des doigts d'un Frèche, ça dépasse en ridicule et en nullité stratégique la piteuse vanne de potache d'un Montebourg.
Toute révélatrice qu'elle soit...

La seule façon de s'en tirer sans passer pour les Père et Mère Fouettard, c'était de s'esclaffer bruyamment.
Clamer haut et fort qu'un fou-rire gigantesque avait couru comme une traînée de poudre dans les couloirs de la rue Solférino.

Se goberger du manque d'humour d'un Denisot, figé par tant d'impertinence, lui qui ne sait que cirer les pompes Todd's à talonettes de 10 centimètres (d'où les migraines) de son copain Nicolas.

Voilà ce qu'ils auraient du faire s'ils n'avaient eu qu'un poil d'imagination, un zeste de crânerie, un semblant de panache.
Personne n'aurait plus oser ricaner de peur de passer pour un sinistre sans humour ni sens de l'auto-dérision.
S'ils avaient relu Cyrano de Bergerac, au moins !
Mais même pas... ça la joue petit-bras, bourgeois coincés qui boudent. Pitoyable...

Ce pauvre PS, brinquebalé de droite et... de droite par cet hallucinant attelage bifide, ce serait à se tordre si ce n'était à pleurer. De rage.
Car il en passera de l'eau sous les ponts et des bouffons sous les projecteurs des plateaux de télévision avant qu'Hollande n'ait l'envergure d'un Automédon et Royal celle d'une Kyniska...

Et pendant ce temps-là...

 


Bande-son : La marche impériale - Star Wars

17 janvier 2007

Sarkozy 9CH


J'avais bien fait attention à me tenir à distance respectable de tout ce qui pouvait ressembler à un journal télévisé, préférant faire mon miel des jappements attendus des Kanichokanichabouch...
Mais il fallait bien y venir...

Prenant mon courage à deux mains et la zapette de l'autre (c'est mon côté extra-terrestre échappée de Farscape... pas de bol tout de même ! J'aurais pu avoir deux cerveaux ! Mais non... trois mains ! ... life is hard and then you die, j'vous dis...), j'attaque la vidéo du JT de TF1 de dimanche soir.

Première surprise : Claire Chazal toute de noir vêtue, façon "Une nuit à l'opéra" mais sans les Marx Brothers. Je ne suis pas une aficionada de son JT loin s'en faut mais, dans mon souvenir, la Chazal portait plutôt des corsages soie ou satin dans les tons de pêche ou de grège, non ?
Fallait-il que la chose soit d'importance...

Comme convenu, ouverture sur le "Son & Lumières" UMP, filmé par l'UMP, offert par l'UMP.
Ah ! Cette caméra louma qui balaie la salle pour mieux saisir les visages ravagés d'extase qui de blondinettes illuminées, qui de vieux grognards blanchis sous le harnais du S.A.C. qui de "Jeunes Actifs" survoltés !
Léger malaise... ça ne cause point politique, ni élections, ni programme... ça cause É-MO-TION !
Quoique "causer" soit inadéquat en l'espèce : ça montre.
Et ça montre un concert des Bisounours au Pays de Candy avec le petit prince des collines en attraction centrale.

Retour plateau : la Chazal penche son long col de cygne vers la droite comme à l'accoutumée, célèbre technique dont elle est la pionnière qui permet de caresser langoureusement la caméra de l'oeil.
Dans mon coin, pétrifiée sur la zapette, je me dis :"Ça y est ! Ça va commencer ! Elle va le mordre le Kanichabouch !".
Et oui ! Il ne faudrait pas oublier que nous avons là une professionnelle du journalisme et de la politique, qui n'hésite pas à rentrer dans le lard d'un François Bayrou, tout de même !
Certes, c'est son collègue PPDA qui s'est fait une spécialité d'allumer notre Sinistre de l'Intérieur mais elle va bien prendre le relais, non ?

Première question susurrée mélodieusement, presque un chuchotement, à la limite de la plainte :

QUE RESSENTEZ-VOUS ?

Gasp ! On m'aurait menti ? On m'aurait enduite d'une tonne d'erreur sans m'avertir ?
On aurait déguisé Mireille Dumas en Claire Chazal ?
Qui est le maquilleur ? Il mérite deux Oscar et trois César...

La caméra se braque alors vers un petit tas en bout de table que j'avais à peine remarqué tant il semble pétrifié par ce qu'il vient de voir.
Épaules rentrées, bras le long du corps, mains croisées en un signe annonciateur de supplication que ne trahissent que deux doigts, visiblement impossibles à contrôler et qui dansent une gigue hystérique l'un contre l'autre.
Mais c'est qui, ce gars ?
La petite chose abaisse rapidement des paupières artistiquement fardées sur un regard qui a bien du mal à ne pas scintiller de triomphe et, dans un souffle, on entend :

BEAUCOUP D'ÉMOTION... 

Re-gasp... on n'est plus chez Mireille Dumas, on est chez Bataille et Fontaine !

Et tout à coup, le flash, l'illumination...

MIREILLE DUMAS A INVITÉ SAINTE THÉRÈSE DE LISIEUX ! 

Rien à dire... Ils sont forts chez la chaîne qui vend du temps de cerveau disponible...

Donc... Sainte Thérèse nous raconte sa vie, ses malheurs, ses joies, ses peines et combien c'est dur de faire don de son corps à la France des Cathédrales.
Bon. La Thérèse, elle a quand même engagé Christine Boutin comme conseillère spéciale de son Chemin de Croix donc elle devrait s'en tirer peu ou prou... mais que c'est dur, Mon Dieu, que c'est dur !
En face, la Clairounette se retient très fort de sortir le container de Kleenex et gigote sur sa chaise comme si elle avait oublié ses couches Confiance. Elle est à deux doigts de prendre la petite Thérèse dans ses bras pour lui faire un gros câlin...
Sainte Thérèse, bizarrement, est en costume sombre.
Faute de goût étonnante : quand on est un ch'tit agneau tout doux tout bouclé, on n'arbore qu'un gros noeud de satin rose autour du cou ! Tous les stylistes compétents vous le diront !
Ce doit être pour ça que Mireille Dumas s'est déguisée en Claire Chazal et pas en Marie-Antoinette pourvue de la houlette enrubannée...

Et tout ceci dure ses bonnes 10 minutes de confessionnal.
In fine, Sainte Thérèse semble prise d'une furieuse envie de saisir la main de Claire et de l'enjoindre à s'agenouiller de concert sur le parquet de Monseigneur Le Lay afin d'entonner en choeur une prière afin de ramener dans le giron de la fille aînée de l'Église les brebis égarées. Elle n'ose, la timide ! Peut-on comparer un plateau séculier de télévision, même aux ordres de Dieu, au Saint Bureau Ovale de la Maison Blanche où le Croisé en Chef, Don Jorge Bush, et tous ses collaborateurs entament toutes leurs journées par ce genre d'oraisons ? Serait-ce pécher ? Vite... un pater noster pour cette pensée impure...

Nous ne saurons jamais si, hors champ, Saint Nicolas sortit des plateaux de TF1 semblant flotter sur un tapis de lys, au milieu de la haie formée par les convertis agenouillés, en route sur le chemin de la Nouvelle Croisade A Lui Qu'il A, histoire de bouter hors de France et une bonne fois pour toutes ces sarrazines racailles qui lui gâchent son plaisir...

Fin de la retransmission en léger différé de la messe dominicale en direct du Vatican.
A vous les studios.


Bande-son : Patrick Bouchitey - Jésus revient
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu