Avertir le modérateur

10 juin 2007

Caliméro Hilton

calimero_hilton.jpg


"C'est pôôô justeuuuuuu !"

"Mômaaaaan !"

De qui ces impérissables cris du coeur déchirants ?
D'un gosse de sans-papiers arraché à ses parents ou jeté dans un centre de rétention ?
De Louis Grimaldi Sarkozy découvrant que contrairement à son grand frère décoloré, il ne pourra pas faire mumuse dans la tribune d'honneur de Roland-Garros ?

Que nenni...

Ça a 26 ans bien sonnés.
C'est né avec 300 millions de patates dans son berceau.
Ça vend du chiffon, du sent-bon, de la quincaille et son cul sur la commode en prime on the Wild Wild Web...
Ça exige un jacuzzi et un collier en diamants pour l'abomination canine qui lui sert de prothèse du bras.
En gros, c'est leur Eve Angeli à eux qu'ils ont mais avec un énorme paquet de biftons...

Là où ça coince un peu, c'est que ça conduit sa Bentley, pochtronnée comme un polonais, tous feux éteints.
Comme c'est pas "fut-fut", ça se fait gauler et condamner à 3 ans de mise à l'épreuve, une amende d'un millier de dollars, le retrait du permis et l'obligation de s'inscrire dans un centre de désintox.
Bon.
L'amende, c'est pas un problème.
Le reste, on s'assoit dessus vu qu'on est Paris, fille de.

 

Là où ça recoince, c'est qu'on se refait gauler au volant et toujours pas dans un état brillant.
Première incongruité au pays de la fameuse loi "three strikes and you're out", la flicaille locale, nettement moins à cran que quand elle bastonne quasiment à mort un Rodney King, vous donne juste une petite tape sur les doigts manucurés et vous fait signer un papier comme quoi "ça recommencera plus, juré, promis, craché... voire suçé !"
Au pays de "Oops, I did it again", tout est possible si vous êtes blonde, riche et célèbre...

Là où ça devient surréaliste, c'est que même si ça a largement les moyens de se payer un chauffeur et une limo 24h/24, ça se re-re-fait gauler... toujours au volant, toujours pas d'une fraîcheur de rose...

Et là, enfin, ça coince pour de bon.

Un juge estime que ça commence à bien faire de poser, même délicatement, son cul osseux sur les tables de la loi et qu'il faudrait voir à devenir enfin un tantinet responsable de ses actes (dont le premier est tout de même une mise en danger de la vie d'autrui manifeste !).
Et vlan ! Psychodrame au pays du rêve !
Prison ferme.

Mais la flicaille de Los Angeles veille sur ses mouflets préférés... et un sheriff de pacotille vous fait sortir ça en 3 jours.
Raisons ? Graves problèmes médicaux...
Symptômes alarmants ? Ça pleurnichait, ça ne se coiffait plus et ça ne se maquillait plus au bout de 2 jours d'où appel en urgence du psychiatre personnel et retour a la casa avec un bracelet électronique griffé Vuitton à la cheville pour 40 jours.
C'est à ce moment précis qu'il faut faire passer le mot à toutes les donzelles embastillées en Californie : Les filles ? Vous savez ce qui vous reste à faire pour sortir ? Piétinez votre mascara et votre brosse à cheveux...

Le juge l'a mauvaise.
Faut le comprendre, le brave homme !
Il a tous les media braqués sur sa tête avec cette histoire !
La guerre en Irak ? Le G8 ? La loi sur l'immigration ? Vous rigolez... PARIS IN AND PARIS OUT... c'est l'urgence absolue du moment.
Alors, le juge reconvoque notre pauvre chérie à 9 heures tapantes un certain 8 juin...
Sauf que.
Sauf que la donzelle est en train de préparer une super-méga-teuf géante de retrouvailles avec ses copains dans sa villa et qu'elle n'a pas que ça à faire, hein !
Franchement, ces petits juges ! Aucun sens des réalités et de la difficulté qu'il y a à commander fleurs, traiteurs, champagne à gogo et tout le toutim...
Donc ça lui fait dire d'aller se faire voir et que ça se présentera au Tribunal-de-mes-deux "par téléphone"...
Quand je vous disais que c'était surréaliste !

Et là.
Ben là, le juge l'a très très très... mais alors TRÈS mauvaise !
Et que je t'envoie mes jolies voitures "pie" à pinpon pour cueillir la gourgandine chez elle et la ramener menottée !
Zou ! Vous ne repassez pas par la case départ, vous ne touchez pas (encore) les 2 millions de dollars déjà signés pour un journal de vacances in JailHouse Blues et une interview exclusive, et vous repartez directement en prison...

D'où les chougneries du Calimero mononeural ci-dessus... 

Bien.
Pouf, pouf...
Essayons de retrouver un tantinet de sérieux.

Tout ceci se passe quand même dans l'État qui a voté en 1994, la fameuse loi "three strikes and you're out" déja mentionnée plus haut.
Koikesse ?

Simple.

Tu te fais chopper 3 fois, sans que la nature des infractions ou la prescription des faits ne soient prises en considération, le juge est OBLIGÉ de prononcer une peine s'échelonnant de 25 années d'emprisonnement à la réclusion à la perpétuité...
Si, si...
C'est en application de ces dispositions que, à titre d'exemple, M. Luciano Orozo a été condamné en janvier 1996 à la réclusion perpétuelle assortie d'une mesure de sûreté de 25 ans pour détention de 0,5 gramme d'héroïne (Essuie donc ton nez, Paris ! Mieux que ça, voyons !), cette infraction ayant été précédée, en 1981 et 1988, de deux condamnations pour vol avec effraction.
De même, en 1995, M. René Landa a été condamné à une peine de réclusion à perpétuité assortie d'une mesure de sûreté de 27 ans pour le vol d'une roue de secours précédé, en 1972 et 1986, de deux condamnations pour vol avec effraction.
Ainsi, en 1995 en Californie, un homme de 27 ans a été condamné à la réclusion à perpétuité assortie d'une mesure de sûreté de 25 ans de prison pour vol d’une pizza (il avait été condamné deux fois auparavant pour vol et possession de drogue).
Tiens ? 27 ans ? L'âge du Calimero, dis donc !

Et on s'étonne qu'un Loïc Le Meur se barre là-bas !
Mais c'est le rêve pour les neuneus mononeuronaux !

Personnellement, à part le fou-rire qui allait avec le récit de la pitoyable prestation de Miss Hilton face à ses juges, la seule chose qui me soit venue à l'esprit, ce sont quelques rimes d'un certain Brassens...

La suite serait délectable,
Malheureusement, je ne peux
Pas la dire, et c'est regrettable,
Ça nous aurait fait rire un peu ;
Car le juge, au moment suprême,
Criait : "Maman !", pleurait beaucoup,
Comme l'homme auquel, le jour même,
Il avait fait trancher le cou.
Gare au gorille !...
A mon avis, le Juge Sauer de la Cour de Los Angeles devait y penser aussi en voyant le triste avatar blond platine de son "mode de vie à l'américaine", défendu à la pointe du canon scié jusque dans les sables moyen-orientaux, se vautrer encore un peu plus dans l'irresponsabilité et le ridicule.

Edit d'après l'indispensable ruée "derniermomentesque" vers le premier supermarché vendant des glaces en prévision ET de la finale de Roland-Garros ET des 31° qui viennent de nous tomber dessus :
Juste pour le fun...


Bande-son : Georges Brassens - Le Gorille
 

Commentaires

Grabuge, je t'adore....

Écrit par : kelticlago | 10 juin 2007

....comme kelticlago

je ne supporte plus de voir cette donzelle à la une de tous les journaux

Écrit par : céleste | 10 juin 2007

Bon c'est vrai c'est un vrai oeuf à tarte. mais il faut être compréhensif, personne ne lui a donné un mode d'emploi.

Écrit par : martingrall | 10 juin 2007

Ca a l'air cool, ici?
;-)

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 10 juin 2007

L'orage monte. L'air se raréfie. Il est moite et palpable.
On pourrait le manger.
Ca goutte de plus en plus lourd. Pling plong! Chanson de rythme.

Certains attendent les résultats. Je m'en fous.
Ils seront 250, 300, 350, 400...la belle affaire! Le plus dur sera de payer des indemnités aux battus.
Cela va augmenter la dette. C'est un scandale. Je m'en fous.

Le Langlois était parti en vacances. 15 jours sans bloc-notes. le désert de la pampa. Il restait que Rioufol le facho ou le D'Orcival de service.
Allez Bernard, au boulot.
La pluie fait des claquettes. Et le Roger qui s'est fait plumer par le matador.
Le gorille, nez en l'air, hume le vent.

Les zèbres envahissent le ciel. Les machines sont fragiles. La bonhomme aussi. C'est bien, le Costa Rica!!! Dites moi.
Alors, je coupe!
A plus.

Écrit par : GPMarcel | 10 juin 2007

@ kelticlago

Vade retro Satanas !!! :)))
L'adoration, ça se mesure avec une balance de pharmacien...
Bon... t'as pas osé le "je t'idolâtre", donc je te pardonne...
On n'est pas chez Embruns, ici, nom dîdjûûû ! ;-D

@ Céleste

Bah... en fait... je ne l'ai vue que sur internet et n'ai aucune idée de la couverture télévisuelle ou presse de cette pauvresse du synapse compétitif...
En revanche, je trouve proprement hallucinant la complaisance de beaucoup qui minaudent que "45 jours de taule, c'est cher payé pour un retrait de permis"... alors que si on lit bien mon billet, on se rend compte que c'est bien plus grave que ça !
Tout le problème des gens qui lisent en diagonale ou se font bourrer le mou par des infos incomplètes ou tronquées.
Quand une pécore se torche d'une force peu commune avec la loi prescrite à tous parce qu'elle s'estime sortie de la cuisse de Jupiter, je ne vois pas trop comment lui faire rentrer un peu de plomb dans le crâne autrement qu'en lui administrant une sévère fessée...

@ martingrall

Bien d'accord.
Sur ce coup, je crois que j'en viendrais à poursuivre AUSSI ses parents pour en avoir fait ce qu'elle est...
Quand je pense qu'en France, des enfants de 30 ou 40 ans en arrivent à poursuivre leurs parents pour les obliger à subvenir à leurs besoins... je me dis qu'il y a des coups de pied au cul des parents Hilton qui se sont perdus dans la nature...

@ Seb "Pyromane" Fontenelle

Je savais bien que ça te ferait sourire un chouïa... ;)
Presqu'un peu à cause de toi que je l'ai écrit celui-là...
Pour te remercier de m'avoir fait hoqueter de rire avec la "conversation Nike Grimaldi/Ringo Glucksmann"
¡ No pasaran, compañero de mi corazòn !

@ GPMarcel

Toi aussi !
Le ciel a pleuré velu dans ton coin ?
Demain, je te raconte, pays...
Dis... le moral semble être dans le talon des chaussettes, là...
Besoin d'un coup de main/jus/gnaque/autre ?
La hot-line t'est ouverte... :)
Sinon, le Costa Rica, c'est TRÈÈÈÈS bien !
Pas d'armée. Si, si....
Et une côte entièrement protégée contre les promoteurs immobiliers.

Écrit par : Grabuge | 10 juin 2007

Paris Hilton... Fallait oser ! Bravo. Moi, j'y ai bien pensé mais renoncé. J'ai plus le droit de sortir de la ligne, sur mon blog, sinon mes lecteurs m'engueulent.
Suis plus qu'un gauchiste de plus en plus amer et haineux :-(
Ton billet est délectable.
Bises

Écrit par : Olivier B. | 11 juin 2007

@ Olivier B.

Tu déconnes, là ?
Tirer sur une cible aussi visible et caricaturale, ça ressemble plus à de la facilité qu'à du courage.
Mais comme on n'avait pas le droit de causer politique française pour cause de clôture de campagne et que j'avais besoin de me remonter le moral, la Paris est tombée pile-poil pour me défouler.
Et puis ça m'a bien vidé la tête de patouiller avec Paint Shop Pro pour concocter mon montage de la morkitu©.
J'avais oublié certaines fonctions genre gomme d'arrière-plan et autres petits bijoux des logiciels graphiques. Je me rouille...

Et depuis quand tu n'aurais plus le droit de faire ce que tu veux (y compris avec tes ch'veux) sur ton propre blog ?
Envoie-les se faire voir et basta !
Non mais...

Écrit par : Grabuge | 11 juin 2007

C'est très sympza ce design ! :) j'aime beaucoup le blog !j'espère que mon petit meswage encouragera à continuer !n;)

Écrit par : MrBark | 18 février 2008

Moi j'apprécie ce blog tel qu'il est :-)

Écrit par : club belote | 13 décembre 2009

Vraiment cool ton blog Grabuge !

Écrit par : Versa | 29 décembre 2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu