Avertir le modérateur

15 janvier 2007

Après la Bête, la Belle...

Je vous sens tout vasouillards, là...
Un poil nauséeux, non ?

C'est normal : ça fait toujours ça les spectacles "Son & Lumières" du Ku-Klux-Klan...

Allez... je suis bonne© façon Haroun El Poussah et je m'en voudrais de me sentir la cause de vos pires cauchemars.
Octroyez-vous donc une plage de beauté pure, de douceur tendre dans ce monde de brutes policières... avant de repartir sur les barricades.

Faites de doux rêves avec... 

medium_audrey_hepburn.jpg

Audrey dans "Funny Face" de Stanley Donen
(Il est bien entendu que ce billet-interlude est strictement interdit à tout Kanichokanichabouch rôtant encore son champagne tiède offert dans le carré VIP des Blogueurs "z'influents"... ici, on a des règles d'hygiène drastiques : les poubelles, c'est dehors, sur le trottoir, avec les asphalteuses qui elles, au moins, affichent honnêtement leur fonction comme leurs tarifs...) 

 


Bande-son : Audrey Hepburn - Moon River dans Breakfast at Tiffany's

12 janvier 2007

"La ferme, Grabuge !"

medium_sarkolepen.jpg
« Je suis convaincu que l’esprit religieux et la pratique religieuse peuvent contribuer à apaiser et à réguler une société de liberté ».
« on aurait tort de cantonner le rôle de l’église aux seuls aspects spirituels ».
« Maintenant que les lieux de culte officiels et publics sont si absents de nos banlieues, on mesure combien cet apport spirituel a pu être un facteur d’apaisement et quel vide il crée quand il disparaît ». « Au bout du compte, l’espérance dans un au-delà meilleur est un facteur d’apaisement et de consolation pour la vie aujourd’hui ». « On ne peut pas éduquer les jeunes en s’appuyant exclusivement sur des valeurs temporelles, matérielles, voire même républicaines (…). La dimension morale est plus solide, plus enracinée, lorsqu’elle procède d’une démarche spirituelle, religieuse, plutôt que lorsqu’elle cherche sa source dans le débat politique ou dans le modèle républicain.(…). La morale républicaine ne peut répondre à toutes les questions ni satisfaire toutes les aspirations. (…) »

Toutes citations issues de : Nicolas Sarkozy - La République, les religions, l’espérance, Cerf.

 

Ce type est un danger public pour la République.
Si vous ne comprenez pas la phrase ci-dessus, relisez le texte plus haut.
Si vous ne comprenez toujours pas, vous vous êtes trompé de blog.
Vous ne touchez pas 10.000 euros, vous allez directement à la case "Steevie".

"La ferme, Grabuge !
Tu vois pas qu'on s'est trouvé un nouvel os à ronger rigolo ?
Il s'appelle "bravitude".
Laisse tranquilles les grandes personnes"

 

Pardon, M'ssieursdames !
Je n'avais pas compris l'enjeu.
Il est vrai que l'opportunité ou non d'un néologisme de plus ou de moins est forcément le centre de gravité autour duquel papilloner, vibrionner, bourdonner... il n'est que les manants de la France d'en bas, celle qui ne paye pas d'impôts et n'a donc aucune raison de fuir en Suisse comme Johnny ou en Belgique comme Le Meur, pour s'agacer quelque peu de vos joutes linguistiques, certes passionnantes pour quelques vieillards de l'Académie Française, voire pour quelques journalistes en mal d'inspiration tant il ne se passe strictement rien en ce bas monde...
Où avais-je la tête ? 

 

"Le droit opposable au logement ne doit pas être reconnu à tous les étrangers présents en France"
"Il va de soi que les sans-papiers ne doivent pas y avoir accès. Je ne souhaite pas non plus que tous les étrangers en situation régulière y aient droit. S'ils sont arrivés récemment en France, ils doivent faire la preuve de leur intégration"
"Pour moi, seuls les étrangers parfaitement intégrés, titulaires d'une carte de résident de 10 ans, ont vocation à bénéficier du droit au logement opposable au même titre que les Français"
"Notre pays n'a pas vocation à être un guichet social universel"

Nicolas Sarkozy, conférence de presse-bilan place Beauvau, le 10/01/2007

 

Ce type est un virus mortel pour la démocratie.
Il est AUSSI dangereux que Le Pen.
Si vous ne comprenez pas le texte ci-dessus comme étant le programme "Préférence nationale" du F.N, si vous ne voyez pas que c'est pour ce genre de gaudrioles que les maires frontistes qui l'avaient appliquée se sont TOUS vus condamnés par les tribunaux de la République, relisez-le encore une fois.
Si vous ne comprenez toujours pas, allez lire Finkielkraut, Soral ou Dantec et ne revenez plus.

"La ferme, Grabuge !
Tu nous enquiquines avec ces bricoles suintantes d'ennui.
On a trouvé un nouveau jeu, nous les grands, les contre-pouvoirs autorisés.
On cherche des rimes marrantes...
Jusqu'ici, on a trouvé "nullitude" (©Jego) et "duplicitude" (©Copé).
Va jouer dans ta cour au lieu de nous empêcher de nous occuper de l'important..."

 

Vous savez quoi, M'ssieurs dames ?
Grabuge vous dit "MERDE".
Mieux...
Elle vous conchie, vous méprise, vous torgnolle, vous essorrille, vous pied-au-culise.

"Que les marquis se taisent sur leurs bancs,
Ou bien je fais tater ma canne à leurs rubans !"

Cyrano de Bergerac


Bande-son : Serge Reggiani - Les loups

09 janvier 2007

Exorcismes

medium_Monty_Python_Spanish_Inquis.jpg

Saleté de réveil...

J'avais pourtant mis le dernier "The Raconteurs", histoire de sortir la tête de la bouillasse quotidienne. D'autant qu'il fait un soleil radieux et que c'est aujourd'hui que j'ai ENFIN rendez-vous avec un ophtalmo (plus que nécessaire !) après 7 mois d'attente !

Je m'en va, allez savoir pourquoi, sur le site de Libé, la nouveau bac à sable de BHL, Pierre Bergé et André Rousselet.
Et j'y lis ça :

«L'apologie du modèle communautariste religieux» 
«Raviver les sentiments communautaires et la religiosité dans un contexte de progression de l'individualisme permet de substituer à la solidarité nationale des solidarités communautaires, et ainsi de réduire le poids de l'Etat et de la Sécurité sociale dans l'économie. C'est sous cet éclairage que son ouvrage la République, les religions, l'espérance prend toute sa signification. "Je suis convaincu que l'esprit religieux et la pratique religieuse peuvent contribuer à apaiser et à réguler une société de liberté", écrit Sarkozy. Comme aux Etats-Unis, il faut en appeler aux religions pour régler nos problèmes : "Les cadres de l'Eglise en France pourraient susciter une grande réflexion sur la nécessité de construire des synagogues, des églises et des mosquées dans les banlieues. Il est aussi important d'ouvrir des lieux de culte dans les grandes zones urbaines que d'inaugurer des salles de sport, elles-mêmes très utiles ! Ce qui doit nous préoccuper, c'est ce que vont être les idéaux de la jeunesse qui vient. Tous ces jeunes qui ne croient plus à grand-chose, voilà un défi pour toutes les religions !" Que penser de la connexion entre ce projet et l'ambition de l'Union des organisations islamiques de France de promouvoir l'islam comme un moyen de lutter contre la délinquance ? L'un de ses dirigeants, Amar Lasfar, qui anime la mosquée de Lille, insiste sur ce rôle de pacification des relations sociales qui incomberait à l'islam. Et Farid Abdelkrim, figure emblématique des jeunes musulmans de France, est encore plus explicite : "L'islam, c'est un Kärcher qui permet de nettoyer les comportements les plus tordus qui soient. Avec l'islam, j'ai arrêté de fumer, j'ai arrêté de boire, j'ai arrêté de voler, j'ai respecté mes parents, j'ai voulu faire des études."»
 
Ça commence mal...
Je n'avais pas franchement besoin qu'on me rappelle à quel point le danger est proche.
Pas ce matin, merde ! Hier, c'était les noces de diamant de mes parents et j'en reviens tellement pas qu'ils soient encore et toujours vivants malgré les tombereaux de catastrophes qui nous sont tombées dessus depuis 3 ans que je me sentais limite sautillante.
Et pour qui me connaît, ça tient de l'exploit Guinness Record !
 
Et puis je pars sur les news et j'apprend que nos chers gendarmes du monde en ont encore fait une bonne grosse, façon destruction de l'usine d'Al-Shifa au Soudan en 1995.
"La cible était un petit village, Badel, où les terroristes se cachaient. L'avion a frappé la cible exacte"... "Beaucoup de gens ont été tués. Beaucoup de cadavres étaient étendus dans la zone, mais nous ne savons pas qui. Mais le raid a été un succès"...
 
C'est ç'la, oui... et Dieu reconnaîtra les siens... 
 
Allez... un bon petit Zappa de derrières les fagots torquemadesques (notez l'allusion délicate aux bûchers de toutes obédiences)... 
 
Bande-son : Frank Zappa - Catholic Girls

06 janvier 2007

Loïc chez Oui-Oui

medium_tente.jpg
 
 

Il rentre d'Hawaï où il a pu faire admirer ses couches-culottes à la blogoboulette des barons qui lui lèchent les pompes (ou l'anus, cela dépend des préférences) en faisant semblant de ne pas...

Mais il ne sera pas dit qu'on lui gâchera ses vacances avec des futilités...

Bloïc se fait le thuriféraire d'une webcam de VIP à la Johnny, celle de Val-Thorens...
Et qu'elle est belle puisqu'on vous le dit. A plus de 11.000 euros, il faudrait bien voir, tiens !
Z'allez pas nous saloper ce début d'année en pointant que c'est le revenu annuel ultra-maximum les jours fastes de 11 millions de pecnots en cette douce France sarkozienne quand même ! Mais quels goujats !

Elle vaut 11.000 euros... peanuts !
Soit 440 tentes de salauds d'assistés qui font rien qu'à empêcher Bloïc de runner tranquillou !
Ce ne sont pas des Sarkozy de Nagy Bocsa ou des Smet qui vont s'enquiquiner avec ce genre de détail, bande de manants...

Du moment qu'à son retour sur la capitale, le petit Nicolas aura nettoyé fissa les quais où Bloïc "Donald Duck Sourire figé en une éternelle Botox line" fait son running, avant le douching et le petit-déjeuning...


Bande-son : Noir Désir - Des armes

04 janvier 2007

La scoumoune

medium_pere-fils3.jpg  

La scoumoune, je vous dis...

Notre pauvre sous-gendarme de Saint-Tropez-sur-Seine avait déjà quelques soucis avec son grand dadais de Johnny fuyant avec la caisse chez les Helvètes ce qui, vous l'avouerez, a un petit côté "les rats quittent le navire" relativement inquiétant (c'est vrai quoi ! Si le benêt beuglard avait eu une once de confiance dans les chances de victoire de son copain le Kanichabouch, il n'aurait pas pris la poudre d'escampette, non ?).
Et pourtant, Karcher 1er, moins pointilleux avec les puissants argentés qu'avec le petit peuple qu'il se targue de défendre, a osé donner raison au ballot braillard qui s'est répandu dans la presse suisse avec la stupidité qui le caractérise ("Ne dites pas à Johnny que les informations circulent... il croit encore qu'une frontière est un sas hermétique").
L'inoubliable auteur de "La France, si tu ne l'aimes pas, tu la quittes" a donc confié au tuyau de l'oreille de Monsieur Optic 2000 : "Ecoute Coco, t'avais envie de le faire, tu l'as fait, t'as bien fait" (sic)

Épatant, non ?

Mais il y a pire... si, si...

On sait bien que le staff de campagne du petit Nicolas se bat les flancs pour concocter un comité de soutien d'artistes ou de personnalités qui soit autre chose qu'un ramassis de ringuards patentés ou de vieilles gloires tentant un come-back, mais ils n'avaient sûrement pas prévu d'obtenir le soutien d'un VIP aussi gênant aux entournures que...
Jean-Marie Le Pen !

On résume...

Nous avons donc :

  • Steevy, simplet mononeuronal qui confond ASSEDIC et chèques-vacances pour argent de poche.
  • Doc Gynéco, délinquant fiscal embrumé n'ayant toujours pas fait la différence entre une poupée gonflable et une femme.
  • "Bloïc" Le Meur, accident industriel du web surnommé "le trou noir de la blogosphère".
  • Pascal Sevran, idôle des capilliculteurs en tenues de cosmonautes et obsédé notoire des bistouquettes en couleur.
  • Johnny Halliday, ruine décatie dont la marionnette des Guignols tend à devenir l'austère sosie.
  • Christian Clavier, rayon coussin péteur, imitateur raté d'un certain Louis de Funès.
  • Et dans le rôle des outsiders qui n'y vont que d'une fesse rosissante en attendant de voir de quel côté le vent tourne : Bernard Tapie, Bigard, Fogiel et Bernard Kouchner, soit les comiques troupiers de rigueur en première partie... il ne manquerait plus que Raffarin lui offre l'espataflante Lorie, gogolette sur ressorts, en cadeau surprise !

Sûr que l'adorateur de la gégène exotique et de l'imparfait du subjonctif manquait au tableau...

La scoumoune, je vous dis. La scoumoune... 


Bande-son : Orson - Bright Idea
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu